Quatorze ans de prison en appel pour Marc Cécillon

JUSTICE L'ancien rugbyman international était rejugé pour avoir tué son épouse en août 2004...

Avec agence

— 

Vingt ans de réclusion ont été requis mercredi contre Marc Cécillon, jugé en appel devant les assises du Gard pour avoir tué son épouse, mais l'avocat de l'ex-rugbyman a plaidé le crime passionnel et défendu un homme ordinaire, "descendu de l'Olympe" des stars du sport.
Vingt ans de réclusion ont été requis mercredi contre Marc Cécillon, jugé en appel devant les assises du Gard pour avoir tué son épouse, mais l'avocat de l'ex-rugbyman a plaidé le crime passionnel et défendu un homme ordinaire, "descendu de l'Olympe" des stars du sport. — Bernard de Vienne AFP

L'ancien rugbyman international Marc Cécillon, rejugé en appel pour avoir tué son épouse en août 2004, a été condamné mercredi soir à 14 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises d'appel du Gard à Nîmes.


En première instance, le 10 novembre 2006, la cour d'assises de l'Isère avait condamné Cécillon à 20 ans de réclusion.

Pas de préméditation

A l'énoncé de la décision, l'une des filles de Marc Cécillon, Angélique, a fondu en larmes. Elle a pu ensuite aller serrer dans ses bras son père, dans le box des accusés. La mère du sportif et plusieurs proches ont fait de même.

Dans son verdict, la cour d'appel, présidée par Marie-Claude Berenger, n'a pas retenu la préméditation, contrairement à ce qu'avait décidé la cour de l'Isère lors du premier procès.

Le 7 août 2004, lors d'une fête chez des amis, l'ancien capitaine du XV de France, aujourd'hui âgé de 49 ans, avait tué sa femme de quatre coups de feu tirés avec un 357 Magnum.