On se bouscule pour le Dalo

- ©2008 20 minutes

— 

Des bousculades entre la police et des familles venues saisir la justice ont eu lieu hier près du tribunal administratif de Paris, au premier jour de l'entrée en vigueur de la loi sur le droit au logement opposable (Dalo).

Une trentaine de personnes, particuliers et membres d'associations, venues déposer des dossiers ont été bloquées par un cordon de policiers. Il y a alors eu des bousculades et le président de l'association Droit au logement, Jean-Baptiste Eyraud, s'est retrouvé à terre. « On n'a rien fait de mal ! On vient juste saisir la justice. Pourquoi nous empêche-t-on de passer ? », a-t-il protesté.