Un collégien refuse de jouer au «petit pont massacreur» et se retrouve à l'hôpital

FAIT DIVERS Ses parents ont porté plainte...

Avec agence

— 

Un jeune sur six quitte le secondaire sans diplôme chaque année et se retrouve exposé au chômage et à la précarité, déplore le Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale (Cerc) dans un rapport paru jeudi jugeant l'action publique "pas à la hauteur".
Un jeune sur six quitte le secondaire sans diplôme chaque année et se retrouve exposé au chômage et à la précarité, déplore le Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale (Cerc) dans un rapport paru jeudi jugeant l'action publique "pas à la hauteur". — Philippe Huguen AFP/Archives

Un collégien de 12 ans a été blessé et hospitalisé au Havre après avoir été frappé par plusieurs de ses camarades parce qu'il refusait de jouer à un jeu baptisé «le petit pont massacreur», a indiqué une source policière à l'AFP ce lundi.

Les faits se sont déroulés le 21 novembre à l'issue d'un cours d'éducation physique au collège René-Descartes du Havre. Ce jour-là, des élèves d'une classe de 5e décident de jouer au «petit pont massacreur». Ce jeu consiste à lancer un objet entre les jambes de l'un d'entre eux, qui doit le rattraper faute de quoi il est roué de coups par les autres.

Traumatisme crânien

Yvane refuse de jouer et les autres décident de s'en prendre à lui. Après un croc-en-jambe, Yvane tombe et sa tête heurte un banc. Pris en charge par le professeur de sport puis par l'infirmière du collège, l'enfant, victime d'un traumatisme crânien, est transporté à l'hôpital du Havre où il restera en observation une journée. Interrogé sur RTL, le collégien indique «ne plus vouloir aller à l'école». Il souligne que beaucoup de ses copains se sont fait «lyncher» à cause de ce jeu.

Les parents ont décidé de changer Yvane d'établissement et ont porté plainte pour «violences volontaires». Une dizaine de collégiens de la classe d'Yvane ont été depuis entendus par la police qui cherche à établir les responsabilités.

Débat: connaissez-vous ce jeu? Vous ou vos proches en ont-ils fait l'expérience? Dites-le nous ci-dessous...