Grève illimitée et imminente aux urgences

- ©2008 20 minutes

— 

C'est un premier mouvement qui en appellera d'autres. Les médecins urgentistes entament aujourd'hui une grève illimitée contre la politique gouvernementale pour l'hôpital. Ce mouvement sera finalement sans conséquence importante pour les patients, contrairement à ce qu'avaient envisagé les grévistes dans un premier temps. L'Association des médecins urgentistes (Amuf) s'élève contre « la suppression de 20 000 emplois cette année » dans l'hôpital public, selon ses calculs.

Dans ce contexte déjà tendu, le projet de loi « Hôpital, patients, santé, et territoires », qui sera examiné par le Parlement en 2009, suscite la méfiance. L'un des principaux syndicats de médecins, la CPH, compte appeler à une grève des soins non urgents en janvier. Les syndicats d'anesthésistes n'excluent pas un mouvement du même type. En région parisienne, une intersyndicale de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris appelle à manifester le 9 décembre.