Argenteuil: une nourrice et son mari en garde à vue après la mort d'un bébé

FAIT DIVERS Les médecins ont noté la présence d'ecchymoses sur le corps du nourrisson et une rupture du foie, cause du décès

Avec agence

— 

Une nourrice, âgée de 22 ans et résidant à Argenteuil dans le Val-d'Oise, a été mise en examen et écrouée samedi soir après le décès d'une petite fille de quatorze mois dont elle avait la garde. Le mari de la nourrice, 28 ans, a quant à lui été laissé libre, a-t-on précisé de source policière.

Le couple avait été déféré samedi au parquet de Pontoise à l'issue de quarante-huit heures de garde à vue. Entendu par les enquêteurs de la brigade des mineurs du Val-d'Oise, la nourrice et son mari ont expliqué ne pas connaître les raisons de la mort de l'enfant.

La nourrice avait amené mercredi vers 13h le bébé au centre hospitalier d'Argenteuil, qui présentait, selon elle, des signes de régurgitations. A son arrivée, les médecins ont constaté que l'enfant était déjà morte.

Poignet fracturé pour la grande soeur

Les praticiens ont noté la présence d'ecchymoses sur le corps du nourrisson et une rupture du foie, cause du décès. Ils ont par ailleurs remarqué que la soeur aînée de la victime, âgée de deux ans et demi et également confiée à la nourrice, avait le poignet fracturé.

Les parents, résidant également à Argenteuil, avaient déposé leurs deux filles chez leur nourrice mercredi matin vers 8h30. Celle-ci les avait accueillies avec son mari, 28 ans, resté présent à leur domicile une grande partie de la matinée.

Au moment de donner le biberon au bébé, la nourrice a expliqué avoir constaté des signes de régurgitations et a alors décidé de conduire l'enfant à l'hôpital.