« J'attends la réaction de l'UMP »

Recueilli par Vincent Vantighem - ©2008 20 minutes

— 

Jean-Luc Romero

Conseiller régional (UMP) d'Ile-de-France et témoin cité contre Christian Vanneste lors du procès.

Que vous inspire la décision de la Cour de cassation ?

Pour moi, c'est un coup sur la tête. Ça veut dire qu'on peut proférer des insultes homophobes en toute tranquillité.

Une loi contre l'homophobie a pourtant été votée en 2004...

Ça signifie donc qu'elle ne sert à rien, que l'on peut accepter des propos discriminatoires sur la religion, la couleur de peau ou la maladie.

Qu'attendez-vous aujourd'hui ?

Quand il était chef de l'UMP, Sarkozy avait exclu l'idée d'investir Vanneste aux élections municipales et législatives. Pourtant, il a été candidat à la mairie de Tourcoing et il est toujours installé sur les bancs de l'Assemblée. J'attends désormais la réaction de l'UMP...