Un agent RATP avoue plus de 150 agressions sexuelles mais reste libre

VAL DE MARNE Il se livrait à des attouchements dans des lieux publics depuis huit ans...

Avec agence

— 

Il a reconnu environ 150 agressions sexuelles, avant d'être laissé en liberté sous contrôle judiciaire. Un chauffeur de bus de la RATP a été mis en examen le 1er novembre dernier, suite à deux plaintes, mais le juge n'a pas suivi les réquisitions du parquet de Créteil, qui demandait son placement en détention provisoire.

L'homme de 34 ans, interpellé le 30 octobre dernier à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), a reconnu s'adonner à des attouchements sur des garçons et des filles, majeurs et mineurs jusqu'à deux à trois fois par semaine depuis huit ans. Sa technique: repérer une victime, la suivre en dissimulant son uniforme son un blouson, puis se jeter sur elle et caresser ses parties génitales avant de prendre la fuite.

Ce père de famille n'était pas connu de la justice. Il est aujourd'hui libre, avec une obligation de soins et l'interdiction de se rendre à Saint-Maur-des-Fossés. Le parquet de Créteil a fait appel de la décision du juge de la liberté et de la détention. Une demande qui sera examinée à une date encore inconnue, selon le procureur de la République de Créteil.

>>> Suite aux débordements sur des sujets du même thème, nous avons décidé de fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension.