Les profs du collège d'«Entre les murs» en grève

SANS-PAPIERS Ils demandent la régularisation d'un parent d'élève menacé de reconduite à la frontière...

MD avec agence

— 

Ils rient, chantent, hurlent, sautent sur place et pleurent de joie: les jeunes acteurs du film "Entre les murs" ont été portés en triomphe, à leur retour de Cannes lundi, par leurs camarades du collège Françoise-Dolto à Paris.
Ils rient, chantent, hurlent, sautent sur place et pleurent de joie: les jeunes acteurs du film "Entre les murs" ont été portés en triomphe, à leur retour de Cannes lundi, par leurs camarades du collège Françoise-Dolto à Paris. — Jean Ayissi AFP

Cet établissement avait déjà beaucoup fait parler de lui. Lundi matin, la très grande majorité des enseignants du collège Françoise-Dolto dans le 20e arrondissement où a été tourné le film primé à Cannes «Entre les murs», observait lundi une grève pour demander la régularisation d'un parent d'élève sur lequel pèse un arrêté de reconduite à la frontière (APRF). L'administration du collège a confirmé que la quasi-totalité de la quarantaine d'enseignants du collège était bien en grève.


Cet arrêté pèse sur Hunjan Cai, père d'un élève de 5e. Selon RESF, les époux Cai, originaires de Chine, sont arrivés en France il y a quatre ans avant d’être rejoints par leur petit garçon, un an plus tard. Les deux parents travaillent dans la confection et vivent également dans le 20e arrondissement. «La mobilisation pour leur régularisation, a souligné une militante de RESF Nathalie Boissonnet, est partie autour de leur enfant, brillant élève de 5e qui a même choisi l'option latin!».

Hunjan Cai a été interpellé le 3 novembre puis placé en centre de rétention. Remis en liberté par le juge des libertés du Tribunal de Meaux, il devait se présenter lundi en début d'après-midi devant le tribunal administratif de Melun. Une délégation d'enseignants et de parents d'élèves l'y ont escorté.