Inondations: vers un retour à la normale dans la Nièvre

INTEMPERIES La crue de la Loire a quitté le département...

Avec agence

— 

La crue de la Loire a atteint son pic jeudi à Nevers et dans les communes voisines, privant d'eau potable au robinet plusieurs dizaines de milliers d'habitants, qui vivent toutefois "avec philosophie" les caprices de leur fleuve.
La crue de la Loire a atteint son pic jeudi à Nevers et dans les communes voisines, privant d'eau potable au robinet plusieurs dizaines de milliers d'habitants, qui vivent toutefois "avec philosophie" les caprices de leur fleuve. — Jeff Pachoud AFP

La crue de la Loire a «quitté le département de la Nièvre» ce vendredi après-midi et «l'on s'achemine vers un retour à la normale lundi, au plus tard mardi» a indiqué à l'AFP, le directeur de cabinet de la Préfecture, Philippe Nuchot.

Le responsable préfectoral s'est également félicité du «renfort de 50 militaires de la sécurité civile», dépêché jeudi soir par la ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, avec des moyens «spécialisés dans la production d'eau potable».

Les distributions d'eau potable continuent

D'ici là, et pendant tout le week-end, les distributions d'eau potable se poursuivront auprès des «quelques 70.000 habitants de l'agglomération nivernaise et des communes proches» privés d'eau au robinet depuis mercredi soir, après l'immersion de plusieurs zones de captage d'eau potable, a ajouté le directeur de cabinet.

Des «démarches rapides auprès des assureurs» ont déjà été effectuées par les particuliers qui ont souffert de dégâts des eaux, sous l'impulsion des collectivités, et le ministère de l'Intérieur «a déjà anticipé les dates des 20 novembre et 18 décembre pour prendre des arrêtés de catastrophe naturelle», a affirmé Philippe Nuchot.

Météo France a abaissé ce vendredi le niveau d'alerte de quatre départements du centre-est de la France, Loire, Allier, Nièvre, Saône-et-Loire où les 10.000 habitants de la ville de Digoin sont également privés d'eau potable, en vigilance orange depuis lundi à jaune, en raison de la décrue des cours d'eau.