Les conseillers des ministères vont bien, merci pour eux

BUDGET Près de 400 embauches et 5 millions de primes supplémentaires dans les ministères en 2008...

avec agence

— 

Les juges Jean-Marie d'Huy et Henri Pons se sont rendus vendredi matin en perquisition dans des bureaux annexes du ministère des Affaires étrangères avenue Kléber (Paris, XVIe arrondissement) dans le cadre de l'affaire Clearstream, a-t-on appris de sources proches du dossier.
Les juges Jean-Marie d'Huy et Henri Pons se sont rendus vendredi matin en perquisition dans des bureaux annexes du ministère des Affaires étrangères avenue Kléber (Paris, XVIe arrondissement) dans le cadre de l'affaire Clearstream, a-t-on appris de sources proches du dossier. — Jean-Pierre Muller AFP/Archives

Il n’y a pas que le budget de l’Elysée qui a explosé en 2008, comme l’expliquait le député PS René Dosière à 20minutes.fr. Selon le journal «Le Monde», les frais de personnel des ministères ont également suivi une courbe inverse à celle des effectifs de la fonction publique: entre juillet 2007 et juillet 2008, 397 nouvelles personnes ont rejoint les cabinets ministériels. Le montant des primes a également augmenté de 20% au total, soit près de 5 millions d’euros supplémentaires sur l’année.

Pas plus de 20 conseillers

En mai 2007, François Fillon, le Premier ministre, avait demandé par circulaire à ses ministres de limiter les effectifs de leurs cabinets. Il établissait un nombre maximum de conseillers autorisé: 20 par ministre et 4 par secrétaire d'Etat.

Bien sûr, le gouvernement compte un certain nombre de bons élèves: Eric Woerth au Budget, Brice Hortefeux à l’Immigration, la Garde des sceaux Rachida Dati, Christine Boutin, ministre du Logement, ou encore Christine Albanel, ministre de la Culture, respectent à la lettre le plafond autorisé.

Ceux qui font exploser les compteurs
Mais certains ministères font exploser les compteurs. Chez Christine Lagarde, ministre de l’Economie, 21 conseillers, sur 66 nouveaux arrivants, ont été embauchés au pôle «économie et finances». Roselyne Bachelot a recruté 21 conseillers supplémentaires sur un total de 52 embauches. Enfin, Xavier Darcos a eu besoin de 36 nouvelles personnes à ses côtés, dont 15 placées au sein des cabinets du pôle «travail de solidarité».

Quant aux secrétaires d’Etat, pas un seul ne compte moins de six personnes dans son cabinet, contre les quatre autorisées par Matignon. Recordman en titre: Luc Châtel, secrétaire d’Etat à l’Industrie et à la Consommation et porte-parole du gouvernement, entouré de pas moins de 18 conseillers.

Des primes en augmentation de 125%

Enfin, c’est au secrétariat d’Etat à la prospective d’Eric Besson que les primes connaissent la plus forte hausse: elles ont augmenté de 125% en 2008. A côté, les 83% d’augmentation des primes distribuées par Jean-Marie Bockel au secrétariat d’Etat aux Anciens combattants et 2,2 millions supplémentaires accordés aux personnels de Matignon pourraient presque laisser de marbre.