La réunion à Vichy réveille de douloureux souvenirs

- ©2008 20 minutes

— 

Un rassemblement s'est tenu hier à Paris devant une plaque en souvenir des combattants des colonies, pour protester contre la tenue à Vichy (Allier) d'une conférence européenne sur l'intégration (lire encadré). « Une véritable provocation », selon l'historien Maurice Rajsfus. « C'est à Vichy que toutes les lois xénophobes ont été votées à l'été 1940 », a-t-il rappelé, en fustigeant le « langage codé ». « Sous Vichy, les personnes arrêtées étaient "hébergées", aujourd'hui, elles sont "retenues". Ce n'est plus la direction des camps de concentration, mais des familles sont brisées, on arrache une femme et ses enfants à un mari », a déclaré l'historien, lui-même arrêté lors de la rafle du Vél d'Hiv en 1942.