L'Assemblée nationale priée de refaire ses comptes

- ©2008 20 minutes

— 

Après un audit très critique de la Cour des comptes - dévoilé par Le Journal du dimanche - sur les dépenses de l'Assemblée nationale durant ces dix dernières années, Bernard Accoyer, président de l'institution, a assuré que les préconisations du rapport seront mises en oeuvre dès 2009. « L'audit confirme que rien n'est contraire aux dispositions légales en vigueur, mais il a identifié une série de dispositions ou de procédures nécessitant d'être réformées », a-t-il précisé. Selon le rapport, les dépenses de l'Assemblée ont augmenté de 47 % depuis 1997.

Pour expliquer la croissance du budget de fonctionnement (à 506 millions d'euros) en 2007, les magistrats pointent les frais de personnel (156 millions) et la hausse des charges parlementaires (quelque 280 millions). Ils regrettent « une prévision budgétaire annuelle médiocre » et « une insuffisance de méthode » dans la politique des placements. Autre exemple, les vingt-quatre hauts fonctionnaires les mieux payés de l'Assemblée perçoivent une rémunération brute moyenne annuelle de 213 000 euros, jugée dans le rapport « particulièrement élevée compte tenu des avantages matériels et sociaux ».