Acculé, l'ancien patron des RG demande une «protection juridique»

POLICE Une telle démarche avait notamment été faite par Bernard Bonnet lorsqu'il avait été poursuivi dans l'affaire de l'incendie de paillotes...

M.Gr.

— 

Des policiers ont perquisitionné mercredi au domicile et au bureau de l'ancien directeur central des Renseignements généraux Yves Bertrand (1992 à 2004), dans le cadre de l'affaire Clearstream, a-t-on appris de sources proches du dossier.
Des policiers ont perquisitionné mercredi au domicile et au bureau de l'ancien directeur central des Renseignements généraux Yves Bertrand (1992 à 2004), dans le cadre de l'affaire Clearstream, a-t-on appris de sources proches du dossier. — Jean-Pierre Muller AFP/Archives

C’est un coriace, il a survécu à huit ministres de l’Intérieur et à deux cohabitations de 1992 à 2004. Pourtant, attaqué de toutes parts après la publication d’une partie de ses 23 carnets secrets dans la presse, Yves Bertrand a besoin d'être protégé.

L'ancien patron des RG a demandé à la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie de lui accorder la «protection juridique», après la divulgation dans la presse de ses «carnets secrets», a-t-il annoncé mardi, confirmant une information de «Médiapart».

Une telle démarche avait notamment été faite par l'ex-préfet de Corse, Bernard Bonnet, lorsqu'il avait été poursuivi dans l'affaire de l'incendie de paillotes, et la protection juridique de l'Intérieur lui avait été accordée.

>>>> Retrouvez les plaintes de la classe politique sur les agissements obscurs d'Yves Bertrand.

>>>> Et pour avoir une idée de ce qui les agace, retrouvez le meilleur d’Yves Bertrand sur Sarkozy.