Piratage du compte bancaire de Sarkozy: «des escrocs de faible envergure»

JUSTICE Deux personnes ont été placées en garde à vue....

avec agence

— 

Le chef de l'Etat français Nicolas Sarkozy a appelé mardi à la création d'un "gouvernement économique clairement identifié" dans la zone euro, travaillant aux côtés de la BCE, à la lumière de la crise financière.
Le chef de l'Etat français Nicolas Sarkozy a appelé mardi à la création d'un "gouvernement économique clairement identifié" dans la zone euro, travaillant aux côtés de la BCE, à la lumière de la crise financière. — Dominique Faget AFP

Après le piratage du compte bancaire personnel de Nicolas Sarkozy, deux hommes ont été interpellés ce mardi dans les Yvelines. Il s'agit de deux Sénégalais âgés de 30 ans. Ils ont été placés en garde à vue à la brigade criminelle à Paris.

Les escrocs présumés «ne savaient sans doute pas qu'il s'agissait du compte du président», a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête. Il s'agit «d'un classique piratage informatique, sans doute dû à un ou des escrocs de faible envergure», a-t-on précisé de même source, en ajoutant que les investigations vont se poursuivre.

Courant septembre, le chef de l'Etat avait déposé plainte après avoir constaté qu'une ou plusieurs personnes s'étaient servi des coordonnées de son compte personnel domicilié à Neuilly-sur-Seine. Plusieurs abonnements de téléphonie mobile avait ainsi été ouverts. Philippe Courroye, procureur de la République de Nanterre dans les Hauts-de-Seine, avait aussitôt saisi la brigade criminelle et la brigade financière.