Michel Rocard, des souvenirs amusés

MEDIA Alors que le documentaire «L'enfer de Matignon» est diffusé sur France 5, zoom sur le témoignage de l'ex-Premier ministre...

— 

L'ancien Premier ministre Michel Rocard se prononce dans une interview devant être publiée mardi par La Provence pour la désignation à la tête du PS d'un "premier secrétaire intérimaire" qui ne sera pas candidat à la présidentielle en 2012.
L'ancien Premier ministre Michel Rocard se prononce dans une interview devant être publiée mardi par La Provence pour la désignation à la tête du PS d'un "premier secrétaire intérimaire" qui ne sera pas candidat à la présidentielle en 2012. — Pierre Andrieu AFP/Archives

Alors que le documentaire «L'enfer de Matignon» est diffusé sur France 5, zoom sur le témoignage de l'ex-Premier ministre...

Premier ministre (1988-1991) de François Mitterrand.


Excellent conteur, voire détracteur, de la geste mitterrandienne, Michel Rocard relate les procédés qui ont présidé à sa nomination et à sa démission. Dans le premier cas, c’est lors d’un déjeuner auquel assistait Pierre Bérégovoy, passé pendant le repas «du rouge au vert et au violet», que Mitterrand, évoquant «un exercice purement politique», se contente de dire: «Il y a une petite prime pour Michel Rocard.» Même cynisme en fin de parcours.
Le Président demande un mercredi matin au chef du gouvernement, de lui donner sa démission: «Alors, nous prévenons le Conseil des ministres?», interroge Rocard. «Mais non, ça ne le regarde pas.»