Quand Frêche se vante de manipuler les élections

VIDEO Blague de mauvais goût? L'élu de l'Hérault se targue d'avoir inventé des listes...

E. D.

— 

Georges Frêche, qui, bien qu'exclu du PS, avait été désigné tête de liste (divers gauche) par la fédération socialiste de l'Hérault pour les sénatoriales de septembre, a finalement renoncé à conduire cette liste et à être élu sénateur pour se consacrer à l'agglomération de Montpellier qu'il préside.
Georges Frêche, qui, bien qu'exclu du PS, avait été désigné tête de liste (divers gauche) par la fédération socialiste de l'Hérault pour les sénatoriales de septembre, a finalement renoncé à conduire cette liste et à être élu sénateur pour se consacrer à l'agglomération de Montpellier qu'il préside. — Pascal Guyot AFP/Archives

On se souvient de ses commentaires sur les harkis «sous-hommes» ou sur le nombre de noirs dans l’équipe de France de foot. Des sorties qui avaient valu à George Frêche d’être exclu du Parti socialiste en 2007. Le président de la communauté d'agglomération de Montpellier est de nouveau sur le devant de la scène pour une de ses petites phrases à scandale.

Car il semble que l'élu volubile n'ait pas apprécié sa mise à l'écart du PS et qu'il ait trouvé une mesure de rétorsion. Aux élections sénatoriales, il a «inventé la liste des chasseurs et celle de Delfau», glisse-t-il à l’oreille du maire UMP de Sète lors d’un reportage tourné par 7L TV, la chaîne montpelliéraine. Une manœuvre censée mettre en difficulté le PS - la droite a d’ailleurs récupéré deux sièges lors de ces élections.



Freche:heureusement que j'ai inventé la liste des chasseur
envoyé par marielepel

Le reportage dans son intégralité en cliquant
ici

«Si on ne peut plus blaguer entre élus», a commenté l’entourage de l’ancien maire de Montpellier. Un humour dont Frêche n’aurait pas fait preuve avec la journaliste auteur du reportage : «Ça va se payer», aurait lancé l’élu, selon Marianne2.