Tirs sur des jeunes d'origine maghrébine à Ajaccio: nouvelle interpellation

FAIT DIVERS Les coups de feu auraient été des représailles...

E. D.

— 

Trois adolescents d'origine maghrébine ont été blessés, dont un sérieusement à la tête, au fusil de chasse vendredi vers 22h30 dans un quartier populaire sur les hauteurs d'Ajaccio, dans ce qui apparaît comme une agression raciste, a-t-on appris de source judiciaire.
Trois adolescents d'origine maghrébine ont été blessés, dont un sérieusement à la tête, au fusil de chasse vendredi vers 22h30 dans un quartier populaire sur les hauteurs d'Ajaccio, dans ce qui apparaît comme une agression raciste, a-t-on appris de source judiciaire. — Stephan Agostini AFP

Une nouvelle personne a été interpellée samedi matin, après que des jeunes d'origine maghrébine eurent été blessés par des tirs de fusil de chasse sur les hauteurs d'Ajaccio vendredi soir, a annoncé le procureur de la République d'Ajaccio.

Cinq personnes, dont un couple, avaient été interpellées vendredi soir mais quatre ont été très vite relâchées.

Seul un homme de 44 ans, habitant le quartier où ont eu lieu les tirs et arrêté à la suite de témoignages, restait entendu samedi midi. Il nie sa participation aux faits. Quatre fusils de chasse ainsi que des munitions ont été saisis à son domicile.

«Vous êtes tous sur ma liste»

Selon les premiers éléments recueillis par les enquêteurs, notamment des témoignages des jeunes du quartier, un différend aurait opposé il y a quelques jours les deux agresseurs présumés à plusieurs jeunes à cause d'une voiture taguée.

Selon un témoin, interrogé par l'AFP, l'homme interpellé samedi matin aurait brandi une arme et proféré des menaces racistes lors de cette altercation, déclarant: «sales arabes, je vais vous buter un par un, vous êtes tous sur ma liste».

Les trois victimes ont été blessées, deux légèrement et le dernier plus sérieusement à l'oeil. Il a été opéré dans la nuit à l'hôpital de la Miséricorde à Ajaccio.