Un trafic d'armes intercepté à Langlade, 1.834 habitants

POLICE Vingt-cinq armes de guerre ont été saisies...

E. D.

— 

Une dizaine de fusils d'assaut, des pistolets-mitrailleurs et des fusils-mitrailleurs, plusieurs armes de poing et quelques milliers de cartouches et de balles, calibre 7.5 et 9 mm. Le Groupement d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) a interrompu vendredi matin un trafic d'armes de guerre près du village de Langlade (Gard), au sud-ouest de Nîmes, selon une information révélée par Midi-Libre.

Quatre personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue. Le principal suspect, un habitant du village d’une trentaine d’années, guidait à moto la fourgonnette qui contenait le butin.

Une source proche de l'enquête a confirmé l'intervention, sans donner de détail.