AGGRESSION

Trois jeunes d'origine maghrébine blessés au fusil à Ajaccio

Un couple a été mis en garde à vue...

Trois adolescents d'origine maghrébine ont été blessés, dont un sérieusement à la tête, au fusil de chasse vendredi vers 22h30 dans un quartier populaire sur les hauteurs d'Ajaccio, dans ce qui apparaît comme une agression raciste.

«Trois hommes armés chacun d'un fusil de chasse à bord d'une voiture ont ouvert le feu sur un groupe de jeunes maghrébins qui s'étaient réunis», a déclaré à une correspondante de l'AFP le procureur de la République à Ajaccio, José Thorel.

«Quatre coups ont été tirés et ont blessé sérieusement un jeune à la tête», a ajouté le procureur, précisant que «deux autres garçons ont été blessés à l'épaule et au thorax».

Un couple a été rapidement placé en garde à vue. "L'homme a été désigné par les témoins comme étant un des tireurs. Plusieurs fusils ont été saisis à leur domicile situé dans le même quartier", a précisé le procureur.

«Insultes racistes»

Les trois victimes, âgés de 16 à 19 ans et inconnues des services de police, ont été conduites à l'hôpital d'Ajaccio.

Selon les témoignages recueillis sur place, un groupe d'adolescents et de jeunes des Jardins de l'Empereur s'étaient réunis sur le terrain de sport de ce quartier, et prolongeaient dans le calme la fête de l'Aïd el-Fitr, qui marque la fin du ramadan.

«Mon fils sortait de la mosquée avec ses amis», a raconté à l'AFP le père d'une des victimes, précisant qu'ils étaient «simplement passés saluer leurs camarades». Après l'agression, près de 80 jeunes se sont attroupés et ont dénoncé des «insultes racistes incessantes ces dernières semaines».

L'enquête pour «tentative de meurtres» a été confiée à la Direction régionale de la police judiciaire d'Ajaccio.