Menacé, Christian Clavier porte plainte

CORSE L'acteur aurait reçu des lettres d’insultes anonymes…

Avec agence

— 

Selon le président UMP de l'Assemblée de Corse, Camille de Rocca-Serra, "les mesures adaptées n'avaient pas été prises" par M. Rossi pour empêcher l'occupation de la villa de l'acteur. Le député UMP habite dans une propriété proche.
Selon le président UMP de l'Assemblée de Corse, Camille de Rocca-Serra, "les mesures adaptées n'avaient pas été prises" par M. Rossi pour empêcher l'occupation de la villa de l'acteur. Le député UMP habite dans une propriété proche. — Stephan Agostini AFP

Après avoir été brièvement occupée par des nationalistes le 30 août dernier, la villa corse de Christian Clavier est maintenant menacée de démolition. L’acteur qui a porté plainte auprès de la gendarmerie de Porto-Vecchio aurait en effet reçu «plusieurs lettres d’insultes et de menaces dont une faisant état de la destruction de sa maison».

La villa placée sous protection policière

«La lettre menaçante a été envoyée par la poste et n'était pas signée», a précisé le procureur de la République à Ajaccio, José Thorel. L'acteur, proche de Nicolas Sarkozy, a été entendu jeudi après-midi par les gendarmes de Porto-Vecchio dans sa villa de Punta d'Oro. La maison est désormais placée sous la protection de gardes mobiles.

Le 30 août, le jardin de la villa de Christian Clavier avait brièvement été occupée par quelques nationalistes qui dénonçaient «la spoliation foncière» de l’île de beauté. Dominique Rossi, le coordinnateur des services de sécurité intérieure en Corse, avait été par la suite démis de ses fonctions et muté à Paris pour ne pas avoir empêché cette intrusion. Cette sanction avait alors provoqué de vives réactions dans la police et dans la classe politique.