Henri Guaino provoque le trouble dans la majorité

- ©2008 20 minutes

— 

Une fois de plus, c'est un conseiller du Président qui crée des vagues au sein de l'UMP. En l'occurrence Henri Guaino, qui a expliqué hier matin que « temporairement », face à la crise financière, les critères de Maastricht, qui prévoient un déficit public maintenu sous la barre des 3 % du PIB, « ne sont pas la priorité des priorités ». Aussitôt, Jean-Fran­çois Copé, patron des députés de la majorité réunis depuis hier pour leurs journées parlementaires à Antibes, a indiqué qu'il ne partageait pas cette analyse : « Je pense qu'on doit être capables de prendre les bonnes mesures, tout en évitant la dérive des déficits. Je pense qu'au contraire, il faut qu'on soit capables de tenir les deux et donc de faire des économies là où on peut les faire. » De nombreux députés UMP ont exprimé hier le même genre de réserves.