Un alcootest pour lait maternel, la bonne idée?

SANTE Mesdames, un alcootest pour ne pas faire tourner la tête à votre bébé, qu’en pensez vous vraiment…

Mathieu Grégoire

— 

L'allaitement maternel d'un bébé.
L'allaitement maternel d'un bébé. — Sipa

Pour que les mères de famille évitent de rendre leur petit tout ivre quand elles l’allaitent, il y aura désormais Milkscreen. En provenance des Etats-Unis où il est vendu depuis deux ans, l’alcootest débarquera en France le 1er octobre. Pas besoin d’avoir fait Math Sup pour l’utiliser: une goutte de lait sur une bandelette et deux secondes plus tard, la maman sait si son lait est bon (ou non) pour bébé.

Une nouveauté pertinente? Avant de vous interroger, 20minutes.fr a demandé quelques précisions à Ségolène Finet, qui sera la première à proposer ce produit sur son site MamaNana.com, dédiée aux femmes allaitantes. Et n’a pas pu s’empêcher de faire témoigner les journalistes de la rédac qui font partie des 53% des mères françaises allaitant à la sortie de la maternité.

L’interview

Madame Finet, pourquoi cet alcootest?
C’est pour les mamans qui ont envie d’allaiter en tout confort.

Elles pourront donc boire?
Pendant les neufs mois de grossesse, c’est zéro alcool, on est toutes d’accord là-dessus. Mais après la naissance, on part pour plusieurs mois d’allaitement. D’un côté on doit surveiller ce qu’on consomme, et de l’autre, on a envie de reprendre une vie sociale. Il suffit qu’on soit un peu épicurienne, et on a envie d’un verre de Médoc ou de Sauterne lors d’un bon repas, ou de se laisser tenter pendant un anniversaire, un mariage.

Et les femmes allaitantes se l’interdisent?
Il y a surtout un peu d’inquiétude. J’ai rencontré beaucoup de femmes qui ne savent pas comment l’alcool passe dans le sang, et puis dans le lait maternel.

Et l’alcootest…
Il peut les rassurer. Le test permet de voir si on a dépassé les 0,02 grammes d’alcool par décilitre. On sait aujourd’hui que le comportement du bébé deviendra différent à partir de 0,03 g. Il aura plus de mal à s’endormir ou au contraire tombera dans le sommeil très lourdement. L’alcootest permettra de repousser l’allaitement si on s’aperçoit qu’on passe dans la zone rouge.

Et on fait quoi à ce moment-là?
Soit on a prévu le coup, on a utilisé le tire-lait et préparé un biberon avant d’aller au dîner. Soit on lui concocte un biberon à base de lait en poudre en attendant que l’alcool soit métabolisé.

Je croyais que ce n’était pas conseillé de mélanger les laits maternel et en poudre?
Non, on peut habituer rapidement son enfant à de l’allaitement mixte.

Vous avez déjà essayé l’alcootest?
Oui, après un repas où j’ai bu un verre de vin. Il n’a pas changé de couleur et j’ai pu allaiter sans souci ma petite fille de cinq mois. C’est important pour la mère d’être «déculpabilisée», de ne pas se priver de tout. Je n’encourage pas les femmes à boire, mais allaiter ne veut pas dire devenir une sainte, arrêter de manger, de mettre de la jolie lingerie…

Les témoignages de la rédaction


Interrogées sur le sujet, Charlotte et Gaëlle, mères très dignes, n’ont pas été emballées. Elles n’ont pas bu pendant qu’elles allaitaient, et voient à la rigueur dans l’alcootest un moyen de prévention.

Incapables de résister à l’idée d’un repas arrosé, Emma est elle intriguée et y pense pour le prochain (actuellement en route). Quand elle allaitait le premier, elle faisait des biberons occasionnels au lait en poudre pour se laisser des créneaux de liberté. Solène trouve le concept «super nul». Très rigoureuse, elle se rappelle avoir préparé un biberon d’avance en prévision d’un mariage. «Mais j’ai quand même dû allaiter à vide après la fête, sinon c’est ingérable niveau poitrine.»

Catherine, plutôt intéressée, évoque les déboires de sa sœur, qui après une soirée baignée de Crémant d’Alsace a allaité directement son petit: «Il n’a pas arrêté de pleurer pendant toute la nuit.» Plus terre-à-terre, Nadia pense que l’alcootest pour lait maternel, c’est comme pour la sécurité routière: «Sauf que là, ce n’est pas un accident de voiture que tu évites, mais un accident de bébé.»

Et vous, qu'en pensez vous?