Disparition d'Antoine: des spéléologues vérifient les souterrains d'Issoire

ENQUETE Toutes les hypothèses sont encore ouvertes...

Avec agence

— 

Le petit Antoine, 6 ans et demi, disparu depuis jeudi 11 septembre soir du domicile de sa mere qui l'avait laissé seul.
Le petit Antoine, 6 ans et demi, disparu depuis jeudi 11 septembre soir du domicile de sa mere qui l'avait laissé seul. — R. QUADRINI / KR IMAGES

L'enquête progresse toujours difficilement dans la disparition du petit Antoine, 6 ans, à Issoire (Puy-de-Dôme). Les gendarmes ont indiqué ce mercredi qu'il avaient engagé quatre spéléologues pour vérifier le réseau souterrain de la ville, accessible par des trappes situées dans des arrière-cours.

«On recherche tous azimuts, toutes les hypothèses sont encore ouvertes, y compris celle d'une blague et d'une fugue», a indiqué le lieutenant-colonel Pascal Palayer, officier de communication pour la région Auvergne, soulignant qu'il n'y avait pas d'«avancées majeures».

«Si on avait une piste criminelle, on bosserait dessus»

«L'hypothèse de l'enfant qui joue, il faut faire le nécessaire pour pouvoir l'écarter, a-t-il précisé», ajoutant: «Si on avait une piste criminelle, on bosserait dessus.»

Le dispositif de recherche a été maintenu ce mercredi, les gendarmes continuant de faire du porte-à-porte «pour essayer d'avoir des témoignages de la population d'Issoire» pendant que les équipes cynophiles fouillent les caves.

Par ailleurs, deux plongeurs supplémentaires participent à l'exploration des bassins, trous d'eau et gravières des environs, a indiqué le colonel Palayer.

Avis de recherche
Toute personne qui aurait aperçu le petit Antoine est priée de contacter la gendarmerie d'Issoire au 04.73.89.80.80