Edvige, fille naturelle de la fusion des RG et de la DST

- ©2008 20 minutes

— 

Edvige est officiellement née le 1er juillet, à la suite de la fusion des Renseignements généraux et de la Direction de la surveillance du territoire. Ce nouveau fichier centralisera toutes les informations concernant les personnes publiques (politiques, syndicales, religieuses) et certains individus susceptibles de porter atteinte à la sécurité de l'Etat. Ce qui change par rapport aux traditionnelles fiches RG, c'est l'élargissement de la nature des renseignements. Outre le fait qu'Edvige pourrait concerner toute personne de plus de 13 ans, il serait aussi permis de récolter des informations sur l'orientation sexuelle ou la santé d'une personne.

Mais Edvige a trop fait parler d'elle : le collectif Nonaedvige a récolté depuis le 10 juillet plus de 176 000 signatures, dont un millier d'associations ou de syndicats. Sur le terrain politique, la gauche est unanime pour condamner ce nouveau fichier alors qu'à droite, certains ont émis des réserves, à l'image d'Hervé Morin, ministre de la Défense. Au final, Nicolas Sarkozy a demandé que le dossier soit remanié. Michèle Alliot-Marie a lancé des concertations et présentera une nouvelle version d'ici à la fin de semaine. Les informations sur l'orientation sexuelle ou la santé pourraient être abandonnées.