Le pape tente de recruter devant 260.000 personnes

RELIGION Il a célébré une messe ce samedi matin aux Invalides...

Avec agence

— 

Benoît XVI a lancé un vibrant appel aux vocations religieuses, qui connaissent une baisse constante en France, s'exclamant "n'ayez pas peur de donner votre vie au Christ!", devant 260.000 fidèles, selon la police, lors d'une messe sur l'esplanade des Invalides à Paris.I
Benoît XVI a lancé un vibrant appel aux vocations religieuses, qui connaissent une baisse constante en France, s'exclamant "n'ayez pas peur de donner votre vie au Christ!", devant 260.000 fidèles, selon la police, lors d'une messe sur l'esplanade des Invalides à Paris.I — Alberto Pizzoli AFP

Il aurait fallu plus de trois Stades de France pour les contenir. Ce sont 260.000 personnes qui se sont rendues à la messe en plein air du pape Benoît XVI ce samedi matin aux Invalides. Plusieurs dizaines de milliers de personnes avaient passé la nuit sur place pour être aux premières loges.

La messe aux Invalides a commencé vers 10h après l'arrivée du pape en papamobile de l'Institut de France tout proche où Benoît XVI, membre de l'Académie des sciences morales et politiques, a effectué une courte visite.

Le pape a officié sur un podium de bois clair qui descendait doucement vers l'assistance et où douze oliviers symbolisaient la paix. Une cinquantaine d'évêques et 900 prêtres avaient pris place sur la structure.

Chers jeunes ou moins jeunes

«N'ayez pas peur! N'ayez pas peur de donner votre vie au Christ!», a-t-il lancé dans un vibrant appel aux vocations religieuses, reprenant une exclamation chère à son prédécesseur Jean-Paul II. "«Rien ne remplacera jamais le ministère des prêtres au coeur de l'Eglise! Rien ne remplacera jamais une Messe pour le Salut du monde!», a-t-il souligné.

«Chers jeunes ou moins jeunes qui m'écoutez, ne laissez pas l'appel du Christ sans réponse», a ajouté le pape.

Le gouvernement aux premières loges

Le pape a aussi mis en garde contre les «idoles», ces «fausses représentations de Dieu». «L'argent, la soif de l'avoir, du pouvoir et même du savoir n'ont-ils pas détourné l'homme de sa fin véritable?», a-t-il notamment lancé.

Le Premier ministre François Fillon et les ministres de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, de la Justice, Rachida Dati, du logement, Christine Boutin, et de l'Education, Xavier Darcos, ont assisté à la messe, ainsi que Bernadette Chirac, l'épouse de l'ancien chef de l'Etat.

Il devrait quitter la capitale vers 16h pour s'envoler vers Lourdes, deuxième lieu catholique le plus visité après Rome. La cité mariale accueillera ainsi sa troisième visite papale après les deux pèlerinages de Jean-Paul II en 1983 et 2004.

Les vocations connaissent un déclin constant dans la plupart des pays catholiques européens. Il y a actuellement en France 15.440 prêtres diocésains, c'est-à-dire travaillant dans les paroisses, contre 37.555 en 1970.