Piles, ordinateurs, motos, logements... les nouveaux produits concernés par le bonus-malus écolo

ENVIRONNEMENT Le gouvernement aurait rendu sa liste ce vendredi soir...

E. D.

— 

De vieux ordinateurs.
De vieux ordinateurs. — Flickr/CC/Southernpixel

C’est «le secret le mieux gardé du gouvernement», selon un militant écologiste. Les derniers détails ont été peaufinés dans le secret des cabinets ministériels. Mais ça y est, la liste des futurs secteurs visés par une taxe bonus-malus doit être présentée ce lundi en Conseil d’Etat, selon le Parisien. Jean-Louis Borloo l’avait annoncé dès le mois de juin: l’objectif reste le même que pour les voitures, récompenser l’achat de produits écologiques et pénaliser ceux qui sont énergivores.

Les articles visés seraient: les réfrigérateurs, les téléviseurs, les lave-vaisselle, les lave-linge, les ampoules, les piles, les ordinateurs, les détergents, les peintures, les vernis ou encore les pneus. Mais la taxe ne s’arrêterait pas à ces produits de consommations: les deux-roues motorisés ainsi que les bus et les cars sont visés.  Plus inattendu encore : les logements Haute Qualité Environnementale seraient également concernés.

Le gouvernement va devoir maintenant faire face à l’hostilité de la grande distribution qui s’est toujours opposée à ce que les produits de la grande distribution soient taxés. Et réfléchir  à une mise en place équilibrée du bonus-malus afin d’éviter de perdre de l’argent, comme ça a été le cas avec le succès des voitures écologiques.