Disparition d'un garçon de 6 ans et demi à Issoire: «on a aucune trace»

DISPARITION Antoine est introuvable depuis jeudi soir...

Avec agence

— 

La thèse de l'enlèvement a pris le pas sur la fugue, avec l'annonce dimanche de l'ouverture d'une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration de mineur", après la disparition d'Antoine, 6 ans et demi, du domicile de sa mère à Issoire (Puy-de-Dôme).
La thèse de l'enlèvement a pris le pas sur la fugue, avec l'annonce dimanche de l'ouverture d'une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration de mineur", après la disparition d'Antoine, 6 ans et demi, du domicile de sa mère à Issoire (Puy-de-Dôme). — Thierry Zoccolan AFP

Un garçon âgé de 6 ans et demi a disparu de son domicile où il se trouvait seul jeudi soir, et n'a toujours pas été retrouvé, ont annoncé vendredi les gendarmes d'Issoire (Puy-de-Dôme), qui ont lancé un appel à témoins.

«C'est très inquiétant, on n'a aucune trace, aucune piste», a déclaré le procureur de la République de Clermont-Ferrand, Jean-Yves Coquillat, lors d'un point presse vendredi soir.

1,10 m, 19 kg

L'enfant prénommé Antoine, mesurant 1,10m pour 19kg, serait vêtu d'un pantalon bleu de type treillis, d'un T-Shirt blanc, d'un pull bleu clair, d'une veste marron et de chaussures Nike rouge, noir et argent. Il aurait emmené avec lui des biscuits dans un sac noir, a affirmé la mère aux enquêteurs.

Le magistrat a ajouté qu'Antoine, qui vivait seul avec sa mère, une serveuse de bar âgée de 23 ans, supportait mal, selon l'entourage du couple, l'arrivée récente d'un nouveau concubin, âgé de 29 ans.

Gastro-entérite

La mère d'Antoine et son ami, qui habitent un appartement au premier étage d'un immeuble ancien du Vieil Issoire, étaient partis dîner jeudi soir entre 20h et 21h15 au restaurant, et, selon leurs déclarations, devaient constater la disparition du garçon à leur retour. Aucune trace d'effraction n'a été relevée, et les enquêteurs privilégient pour le moment la piste d'une fugue.

Le procureur a également indiqué que la mère d'Antoine était connue des services de police, sans fournir davantage de précisions. Toujours selon M. Coquillat, Antoine avait normalement fait sa rentrée scolaire début septembre mais, dès le deuxième jour, il était absent de son école en raison d'une gastro-entérite, et n'était plus allé en classe depuis lors. Toutefois, l'enfant a été vu récemment par des voisins, a-t-on ajouté de source judiciaire.

Le père ne sait pas que c'est son enfant

Le père biologique d'Antoine est en cours d'identification. De source proche de l'enquête, on indique que la mère a donné aux enquêteurs le nom du père, mais ce dernier ne serait pas au courant de sa paternité. Le dispositif de recherche du petit Antoine compte désormais 80 gendarmes et une trentaine de pompiers. La Couze Pavin, un affluent de l'Allier, qui traverse Issoire, a été sondée sans résultat.

Selon le procureur, une équipe cynophile «très spécialisée», basée à Toulouse, est actuellement en cours d'acheminement vers Issoire par hélicoptère.