Inondations dans le Nord: «on ne peut ni entrer ni sortir du village»

INTEMPERIES Une victime toujours dans un «état critique»...

J.M.

— 

 Des habitants de Villers-Plouich utilisent un tracteur pour traverser une des rues inondées du village, le 11 septembre 2008, dans l'agglomération cambraisienne.
 Des habitants de Villers-Plouich utilisent un tracteur pour traverser une des rues inondées du village, le 11 septembre 2008, dans l'agglomération cambraisienne. — AFP / FRANCOIS LO PRESTI
De graves inondations ont touché la région du Cambrésis, dans le Nord, ce jeudi. Les habitants de Villers-Plouich, commune de 320 habitants particulièrement touchée, ne peuvent que constater les dégats.

Le village coupé du monde

«Il pleut toujours, et l’eau n’a pas baissé», se désole Chantal Dellisse, qui tient le «bar-brasserie du centre» situé au beau milieu du village. Elle raconte à 20minutes.fr que «les tracteurs ont travaillé toute la nuit, mais on ne peut ni entrer ni sortir du village.»

Ce vendredi matin, c’est toujours la désolation. «Il y a de la boue partout, les gendarmes font la circulation dans la grande rue mais je n’entends pas les travaux de déblayage», raconte Chantal. Elle ne pourra pas ouvrir son café aujourd’hui.

«Le bar est plein d’eau et la cave remplie de boue. L’électricité est coupé, je ne peux même pas atteindre mes frigos», se lamente-t-elle, «et je ne sais pas du tout combien de temps cela va durer.»

Le village endeuillé

Jeudi, la secrétaire de la mairie, emportée jeudi par un torrent de boue, a dû être secourue par son fils. Elle a été transportée au centre hospitalier de Cambrai avant d’être transférée à Lille dans la soirée. Hospitalisée en réanimation, elle était vendredi matin dans un «état critique» et le pronostic vital était engagé, selon le Codis.

Les Villersois racontent dans «La Voix du Nord»: «A plusieurs, nous avons sorti une dame, coincée dans sa maison, qui ne pouvait se déplacer qu'avec un déambulateur», rapporte un habitant. Le maire Raymond Machut décrit les dégats: «Des voitures ont également été emportées par les torrents de boue, confie le maire. Dans la salle des fêtes, il y a eu jusqu'à 1,5 m d'eau!»

Chantal, comme tous ses voisins, attend maintenant le passage des experts de l’assurance. Et le classement du sinistre en catastrophe naturelle.

>>> L'actualité se construit avec vous. Vous êtes dans l'agglomération de Cambrai? Envoyez-nous vos témoignages, vos photos et vos vidéos par SMS ou MMS au 33320 ou par mail au 33320 @ 20minutes.fr

Le bilan des inondations
80 habitations ont été évacuées à Proville. Les habitants ont été dirigés vers la salle des sports de la commune.
A Cambrai, des habitations ont également été inondées, selon la préfecture.
Huit personnes ont été mises à l'abri à Villers-Plouich.
Cette commune et celles de Ribecourt, Gonnelieu et Marcoing ont été privées d'électricité depuis jeudi. Le courant devrait être progressivement rétabli vendredi.