Autorité centrale renforcée, création d'un fonds de coopération, réforme de l'agrément et adoption nationale facilitée: le gouvernement a présenté mercredi au Conseil des ministres un plan pour relancer l'adoption en France et à l'étranger, en perte de vitesse.
Autorité centrale renforcée, création d'un fonds de coopération, réforme de l'agrément et adoption nationale facilitée: le gouvernement a présenté mercredi au Conseil des ministres un plan pour relancer l'adoption en France et à l'étranger, en perte de vitesse. — Gérard Cerles AFP

AIDE

Prime de transport: le gouvernement aurait un plan

Un remboursement de 50% des titres de transport ou 200 euros annuels pour les salariés qui utilisent leur voiture...

François Fillon avait prévenu: les partenaires sociaux ayant eu «tout l’été pour proposer quelque chose d’intelligent» concernant la prime de transport, le gouvernement allait attendre le 15 septembre pour mettre en place un dispositif de sa propre initiative.

Mais, selon le «Journal du Dimanche» daté du 7 septembre, Matignon s’apprête à rendre un «arbitrage extrêmement subtil» dès cette semaine, donc avec un peu d’avance.

Selon les informations de l’hebdomadaire, le dispositif envisagé prévoit deux types d’aides. Soit le salarié utilise les transports en commun. Dans ce cas, l’employeur lui rembourse 50% du titre de transport. Il s’agirait ainsi de généraliser à tout le territoire l’aide mise en place en Ile-de-France et également, de favoriser le recours aux transports en commun. Soit le salarié est contraint d’utiliser sa voiture. Le projet du gouvernement prévoirait alors d’ouvrir la possibilité pour l’employeur, sur la base du volontariat, de verser 200 euros annuels à ses salariés.

Toujours selon le JDD, François Fillon pourrait annoncer ce nouveau dispositif ce dimanche matin, à l’occasion de la clôture de l’université d’été de l’UMP, à Royan.