«Le capitaine Haddock» retenu par des pirates «sympas»

SOMALIE Les français retenus par des pirates ont assuré à leur fille qu'ils allaient bien

J.M.

— 

Deux Français attaqués mardi à bord de leur voilier dans le golfe d'Aden étaient toujours retenus en otage jeudi par des pirates somaliens qui entendent négocier leur libération contre une rançon, l'armée française affirmant pour sa part être prête à une éventuelle "mission".
Deux Français attaqués mardi à bord de leur voilier dans le golfe d'Aden étaient toujours retenus en otage jeudi par des pirates somaliens qui entendent négocier leur libération contre une rançon, l'armée française affirmant pour sa part être prête à une éventuelle "mission". — AFP

La fille du couple de français pris en otage par des pirates à bord du «Carré d'as» est rassurée : ses parents vont bien. Elle a réussi à les joindre mardi soir sur leur téléphone satellite, raconte-t-elle à Radio 1, en Polynésie où vit la famille.

Un pirate parmi les pirates


Son père, qu'elle décrit comme «ressemblant comme deux gouttes d'eau au capitaine Haddock» lui a appris qu'ils étaient aux mains des pirates. Devant la panique de sa fille, il a tenu à la rassurer : «Ne t'inquiète pas, tout va bien. Ils sont sympas.»

La jeune fille raconte que son père lui a toujours affirmé «On est des pirates, on a ça dans le sang. » Elle l'imagine même, au moment de l'abordage, déclarer aux intrus «Ha, nous aussi on est des pirates !»

La passion de la mer

Jean-Yves et Bernadette Delanne, installés depuis plusieurs années à Tahiti, sont retraités et passionnés de voile. Ils convoyaient un yacht de l'Australie jusqu'à La Rochelle où le bateau devait être vendu. Le couple possède son propre voilier à Papeete.

L'armée française se tient néanmoins prête à intervenir
, alors qu'un autre navire, égyptien celui-là, vient d'être capturé dans la même région du Puntland, en Somalie.