Le 25 août 1944, avait lieu le massacre de Maillé

DEPLACEMENT Sarkozy est le premier président à commémorer ce massacre...

— 

Plus de soixante ans après le massacre de 124 habitants d'un village du centre de la France par l'armée du IIIe Reich en août 1944, la justice allemande va envoyer des enquêteurs sur place en juillet, dans une démarche qualifiée d'"exceptionnelle".
Plus de soixante ans après le massacre de 124 habitants d'un village du centre de la France par l'armée du IIIe Reich en août 1944, la justice allemande va envoyer des enquêteurs sur place en juillet, dans une démarche qualifiée d'"exceptionnelle". — Alain Jocard AFP

Le 25 août 1944, jour de la Libération de Paris, 60 à 80 soldats allemands du IIIe Reich tuaient par balles ou arme blanche 124 des 500 habitants de Maillé, dont 42 femmes et 44 enfants, avant de bombarder le village. La veille, un accrochage entre un petit groupe de résistants et des soldats de la Wehrmacht avait eu lieu au nord du village, situé sur un axe ferroviaire stratégique.

«Honorer ce village»

Pour commémorer le massacre, Nicolas Sarkozy se rend ce lundi dans ce village de l’Indre-et-Loire selon un communiqué de l'Elysée. C’est une première pour un président. «Le chef de l'Etat souhaite honorer ce village, haut lieu de mémoire, qui, le jour de la Libération de Paris, vécut un drame effroyable. 124 habitants furent massacrés et la quasi-totalité de ce village décimée. Maillé, entièrement détruit, a été reconstruit par l'Etat sur ses ruines», indique le communiqué.

Nicolas Sarkozy sera accompagné des secrétaires d'Etat Jean-Marie Bockel, (Défense et Anciens combattants), et Hervé Novelli (PME), président de la communauté de communes de Richelieu. Il est également élu d'une circonscription d'Indre-et-Loire dont fait partie Maillé.