Comment s'est déroulé la rencontre entre le dalaï lama , Carla Bruni-Sarkozy et Bernard Kouchner ?

TIBET Le chef spirituel tibétain s'est entretenu en ce tout début d'après-midi à huis clos avec la première dame de France puis avec le chef de la diplomatie française, à l'issue de la cérémonie qui avait débuté peu avant 11h00…

V.Z avec agence

— 

Le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a déclaré vendredi à Roqueredonde que le dalaï lama était "toujours le bienvenu en France", à l'issue d'une rencontre avec le chef spirituel tibétain dans un temple bouddhisteà Roqueredonde dans l'Hérault.
Le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a déclaré vendredi à Roqueredonde que le dalaï lama était "toujours le bienvenu en France", à l'issue d'une rencontre avec le chef spirituel tibétain dans un temple bouddhisteà Roqueredonde dans l'Hérault. — Philippe Laurenson AFP

Annoncée puis annulée pour «des raisons d'agenda» du ministre, la rencontre avec Bernard Kouchner le ministre des Affaires étrangères et le dalaï lama a finalement eu lieu, en compagnie de Carla Bruni-Sarkozy. Et ce, à l’occasion de l'inauguration du temple bouddhiste de Lérab Ling à Roqueredonde, sur les hauts plateaux languedociens.

Le dalaï lama est «toujours le bienvenu en France»

« La seule solution» pour «que la Chine gagne sa respectabilité au sein de la communauté internationale» est «la marche vers la démocratie», a rapporté Matthieu Ricard, l'interprète français du chef spirituel tibétain. Le chef spirituel tibétain s’est entretenu en ce tout début d'après-midi à huis clos avec la première dame de France puis avec le chef de la diplomatie française, à l'issue de la cérémonie qui a débuté peu avant 11h00. La secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme Rama Yade était également présente.

Le dalaï lama est
«toujours le bienvenu en France» a déclaré le ministre des affaires étrangères à l'issue de l'entretien. Quant à Carla Sarkozy, elle a transmis les «les salutations» de son mari. Il s'agit de la première et seule rencontre entre le dalaï lama et des membres du gouvernement français durant sa visite en France, entamée le 12 août et qui doit prendre fin samedi.

Une procession sous une pluie battante

Carla Bruni-Sarkozy est arrivée peu après 10h00 au temple de Lérab Ling, un centre international de retraite et d'enseignement du bouddhisme fondé par le maître tibétain Sogyal Rinpoché et situé face au causse du Larzac. Sous une pluie battante, la première dame de France, vêtue d'une robe bleu marine et de sandales mauves, a effectué une procession autour de l'édifice en compagnie du dalaï lama qui arborait l'habit safran et la coiffe traditionnelle des moines tibétains.
Devant l'entrée centrale du temple, le dalaï lama lui a ensuite passé autour du cou une «kata», traditionnelle écharpe blanche, symbole de bienvenue au Tibet. Carla Bruni-Sarkozy a joint ses mains, en signe de respect. Puis ils ont dénoué un ruban sur la porte centrale du temple de Lérab Ling, inaugurant officiellement ce lieu.

Bernard Kouchner a remis un présent au dalaï lama

Dans le temple, le dalaï lama s'est prosterné devant une statue de Bouddha en bronze, haute de sept mètres et couverte de feuilles d'or avant de saluer dans l'assistance Bernard Kouchner qui lui a remis un présent.

Près de 2.000 invités dont 400 personnes en retraite à Lérab Ling, pendant trois ans et trois mois, ont assisté à la cérémonie. Parmi les personnalités invitées, se trouvaient l'ex-Premier ministre Alain Juppé, les actrices françaises Juliette Binoche et Line Renaud, l'ex-mannequin Inès de la Fressange et l'écrivain Jean-Claude Carrière.