Hautmont: les premiers mobile-homes sont arrivés

NORD Ils sont destinés à reloger les sinistrés de la tornade...

avec agence

— 

La famille Lenclud pose, le 19 août 2008, devant l'un des mobile-homes, destinés à reloger les sinistrés de la tornade qui a balayé plusieurs communes autour de Maubeuge (Nord) dans la nuit du 03 au 04, qui ont été installés ce jour à Hautmont, la commune la plus touchée. Ces mobile-homes sont installés au coeur d'un quartier populaire de la ville où des dizaines de logements ont été endommagés ou détruits par la tornade, qui a fait trois morts et dix-huit blessés.    
La famille Lenclud pose, le 19 août 2008, devant l'un des mobile-homes, destinés à reloger les sinistrés de la tornade qui a balayé plusieurs communes autour de Maubeuge (Nord) dans la nuit du 03 au 04, qui ont été installés ce jour à Hautmont, la commune la plus touchée. Ces mobile-homes sont installés au coeur d'un quartier populaire de la ville où des dizaines de logements ont été endommagés ou détruits par la tornade, qui a fait trois morts et dix-huit blessés.     — AFP PHOTO FRANCOIS LO PRESTI

Les premiers mobile-homes destinés à reloger les sinistrés de la tornade qui a balayé plusieurs communes autour de Maubeuge (Nord) dans la nuit du 3 au 4 août sont arrivés ce mardi à Hautmont, la commune la plus touchée, a constaté un journaliste de l'AFP. Deux bungalows, livrés dans la nuit, ont été installés au coeur d'un quartier populaire où des dizaines de logements ont été endommagés ou détruits par la tornade, qui a fait trois morts et dix-huit blessés. Quatre autres sont arrivés peu après 13h00 et devaient être installés au même endroit.

Au total 50 bungalows seront livrés


Ces logements temporaires ont été acquis par l'Etat à la demande des propriétaires sinistrés de Hautmont, Maubeuge, Boussières-sur-Sambre et Neuf-Mesnil, qui souhaitaient rester près de leurs maisons en attendant leur reconstruction. Au total 50 bungalows seront livrés, dont 22 unités dès la semaine prochaine, 16 autres la semaine suivante, et enfin 12 la dernière semaine d'août, ajoute le ministère.

Les clés remises à partir de vendredi

D'une surface de 35 à 40 mètres carrés, construits en matériaux recyclables et isolés «toute saison», ces petits chalets sont composés d'un salon, d'une cuisine équipée, d'une salle de bain, de sanitaires et de deux ou trois chambres et coûtent entre 40.000 et 50.000 euros pièce. Les bénéficiaires se verront remettre les clés à partir de vendredi. «Il y a un long travail de mise à disposition et d'aménagement du terrain, de raccordement (au réseau électrique, téléphonique et des eaux) et d'attribution» aux familles, a expliqué sur place le sous-préfet du Nord, François Lobit. La ministre du Logement Christine Boutin avait annoncé le 8 août à Hautmont (Nord) une aide de 3 millions d'euros pour l'acquisition de ces bungalows. Près de 1.600 logements ont été endommagés à des degrés divers par la tornade, dont environ 290 ont été rendus inhabitables.