Enfants laissés dans une voiture: «Au soleil, la température monte à 60°C en un quart d'heure»

SANTE Alors que trois enfants ont dû être secourus par des passants en début de semaine, 20minutes.fr a interrogé un médecin sur les risques encourus...

Catherine Fournier (avec agence)

— 

Le père de la petite Zoé, fillette de trois ans décédée mardi après avoir été oubliée dans une voiture stationnée en plein soleil à Saint-Marcel (Saône-et-Loire), a été mis en examen mercredi pour homicide involontaire et placé sous contrôle judiciaire.
Le père de la petite Zoé, fillette de trois ans décédée mardi après avoir été oubliée dans une voiture stationnée en plein soleil à Saint-Marcel (Saône-et-Loire), a été mis en examen mercredi pour homicide involontaire et placé sous contrôle judiciaire. — Jeff Pachoud AFP

Lundi, un passant a brisé la vitre d'un véhicule pour en extraire un petit garçon de 2 ans en pleurs. Son grand-père l'avait laissé seul en plein soleil sur le parking d'un supermarché à Morières (Vaucluse). Placé en garde à vue, ce dernier a expliqué qu'il avait laissé l'enfant endormi dans sa voiture, alors garée à l'ombre, et était allé faire des courses, pensant qu'il ne s'absenterait qu'un quart d'heure environ. Son absence a duré en tout une heure.

Mardi après-midi, un bébé de 3 mois et son frère de 3 ans ont été secourus alors qu'ils se trouvaient dans la voiture de leur mère, sur le parking ensoleillé d'un supermarché de Cernay (Haut-Rhin). Un employé du magasin entendant les enfants en pleurs a alerté les pompiers, qui ont cassé une vitre du véhicule avant d'emmener les deux enfants dans un hôpital de Mulhouse pour un examen de contrôle.

«On a beaucoup de mal à faire entendre les consignes de prudence»

Le même jour, un garçon de 6 ans, laissé seul pendant une demi-heure dans un véhicule en stationnement à Lorgues (Var) a été pris en charge par des gendarmes. Sa tante de 27 ans s'était rendue dans un point Internet. Poursuivie pour «mise en danger de la vie d'autrui», elle est citée à comparaître le 17 septembre.

Les 15 et 22 juillet derniers, deux enfants ont trouvé la mort après avoir été oubliés dans une voiture au soleil. Malgré tout, «on a beaucoup de mal à faire entendre les consignes de prudence», affirme un magistrat. Pourquoi une telle «inconscience»? «Il y a une perte de repères, explique à 20minutes.fr Marcial Olivier-Koehret, président du Syndicat des médecins généralistes. Avec la clim, les nouvelles voitures deviennent des endroits frais, confortables... pendant la conduite. On en oublie qu'à l'arrêt et au soleil, la température monte à 60°C en un quart d'heure dans l'habitacle.»

«S'il est endormi, la chaleur ne le réveillera pas»

«Plus l'enfant est jeune, plus il risque de faire un arrêt cardio-respiratoire rapidement, poursuit le médecin. S'il est endormi, la chaleur ne le réveillera pas et il risque de décéder dans son sommeil.» Sans avoir eu la possibilité d'alerter un passant par ses pleurs.

C'est pourquoi «il ne faut en aucun cas laisser un enfant seul dans une voiture», martèle le docteur. «Si vous voulez que votre bébé finisse sa sieste dans le véhicule une fois garé dans le jardin, et à l'ombre, détachez-le, laissez une porte ouverte et gardez un oeil sur lui. C'est la seule exception», explique-t-il. Saison estivale ou pas.

Car, outre la chaleur, «laisser un enfant dans une voiture est de toute façon dangereux, ajoute-t-il. S'il se détache et touche aux freins ou aux clefs, un accident peut arriver très vite, même le temps d'aller chercher un ticket pour le parking.»