La recherche des 21 taureaux échappés reprendra jeudi

INSOLITE Les animaux divaguent au milieu des tournesols...

Kéthévane Gorjestani

— 

Vingt et un des 48 taureaux échappés samedi de leur enclos étaient toujours en fugue lundi dans la campagne, dans les Alpilles, où gendarmes, pompiers et manadiers ont tenté lundi, en vain, de les récupérer. Selon l'AFP, les opérations devaient reprendre jeudi, en présence de gardians à cheval. «Il faut laisser le temps aux taureaux de se regrouper. Jeudi, des gardians spécialisés venus notamment du Gard et de l'Hérault reprendront les opérations pour les ramener à leur manade d'origine à cheval», a indiqué la sous-préfecture.

Selon la mairie de Saint-Rémy-de-Provence, jointe par 20minutes.fr, des hélicoptères ont patrouillé lundi après-midi, mais sans succès.

«Il s’agit bien d’une action malveillante caractérisée», a déclaré une source proche du dossier, citée par «Le Parisien». Une enquête aurait été ouverte. La mairie a affirmé que c’était une possibilité sans pour autant confirmer l’information. La gendarmerie de Saint-Rémy-de-Provence n’a pas souhaité faire de commentaire. Jacques Simonnet, le sous-préfet d’Arles, devait faire un deuxième point presse en fin d'après-midi.

Un arrêté interdisant «tout déplacement»

Ces taureaux, de race camarguaise et non espagnole comme indiqué dans un premier temps, ne sont pas des bêtes de combat et ont des cornes limées, ont indiqué les autorités lors d'un point presse dimanche à la gendarmerie de Saint-Rémy-de-Provence (Bouches-du-Rhône).

Ils divaguent actuellement dans des zones rurales, au milieu de champs de tournesols notamment, entre Saint-Rémy-de-Provence (10.000 habitants), Eyragues (4.000) et Maillane (2.000 habitants).

Lundi soir, le sous-préfet d'Arles a signé un arrêté interdisant «tout déplacement» dans cette zone, à l'exclusion de ceux des riverains, des services de secours et d'urgence afin d'éviter que des curieux viennent perturber les opérations. Il a par ailleurs interdit le transport et l'usage d'armes à feu après que des coups de feu eurent été entendus dans la zone dans la nuit de dimanche à lundi.

Touristes et habitants de la zone ont été appelés à la prudence.