Surcouf: la direction de la police nationale dément une enquête de la DST

ARMEE On ne sait toujours pas qui sont les auteurs de la fameuse tribune contre le Livre blanc de la Défense...

V.G.

— 

Après dix mois de gestation, le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale qui doit être détaillé mardi par Nicolas Sarkozy fixe de nouvelles priorités stratégiques pour la France avec à la clef une réduction des effectifs des armées et l'accent mis sur le renseignement.
Après dix mois de gestation, le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale qui doit être détaillé mardi par Nicolas Sarkozy fixe de nouvelles priorités stratégiques pour la France avec à la clef une réduction des effectifs des armées et l'accent mis sur le renseignement. — Eric Cabanis AFP/Archives

La direction générale de la police nationale a démenti vendredi dans un communiqué que l'ex-Direction de la surveillance du territoire (DST) ait ouvert une enquête pour identifier les membres de Surcouf, auteurs d'un réquisitoire contre le Livre blanc sur la Défense.

«En l'absence d'une plainte auprès des autorités judiciaires, une telle enquête relève de la compétence exclusive des autorités militaires», a déclaré la DGPN dans un communiqué. Deux médias affirment pourtant que cette enquête a permis de désigner les auteurs de la tribune.

Ne pas sanctionner avant le 14 juillet?

«Le Figaro» écrivait vendredi que Nicolas Sarkozy «aurait, selon plusieurs sources, demandé à la Direction de la sûreté du territoire, la DST, chargée du contre-espionnage, de démasquer les officiers frondeurs». Le quotidien ajoutait que selon ces mêmes sources, la DST «aurait fait mouche et identifié certains des signataires de Surcouf».

Vendredi, le site internet du Nouvel Observateur révélait que Nicolas Sarkozy hésitait à sanctionner une ou plusieurs «têtes pensantes», qui auraient été identifiées dans la hiérarchie de l'armée, avant le défilé du 14 juillet.

L'existence d'une enquête interne des armées, conduite par la Direction de la protection et de la sécurité de la défense (DPSD) a en revanche été confirmée.