Accident de minibus dans les Alpes : un adolescent tué et huit enfants blessés

ROUTE Une enquête a été ouverte...

avec agence

— 

Un adolescent belge de 14 ans - et non 12 ans comme indiqué précédemment - a été tué et huit autres jeunes belges ou allemands ont été blessés, dont deux très grièvement, ce lundi, dans un accident du minibus qui les transportait entre Greoux-les-Bains et Vinon-sur-Verdon (Alpes-de-Haute-Provence).

Les deux jeunes filles les plus grièvement atteintes ont été transportées vers l'hôpital Nord et l'hôpital de la Timone à Marseille. Deux autres blessés, une fille et un garçon, ont été hospitalisés à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence). Quatre autres, dont le chauffeur, souffrant de simples contusions ont également été transportés à Manosque.

Contrôle d'alcoolémie négatif

Aucun Luxembourgeois n'était à bord du véhicule, contrairement à de premières informations. Le chauffeur du minibus, un Iranien, souffre de contusions.
Un contrôle d'alcoolémie s'est révélé négatif, a précisé la gendarmerie.

Les enfants, âgés de 12 à 14 ans, étaient depuis le 2 juillet en colonie de vacances linguistiques à Gréoux-les-Bains, avec l'association Crea-Langues. Ils revenaient d'une excursion à Forcalquier (Alpes de Haute-Provence). Deux autres minibus avec des enfants de la même association étaient du voyage.

Pour une raison inconnue, le chauffeur de leur minibus a mordu sur le bas-côté et perdu le contrôle du véhicule dans un virage après une ligne droite, ont indiqué les gendarmes et la préfecture. Le véhicule s'est alors couché dans le fossé. Il a été totalement détruit, a constaté un photographe de l'AFP.

Une enquête ouverte

La gendarmerie a ouvert une enquête sur les circonstances de l'accident. Lundi soir, elle n'avait pu entendre encore le chauffeur, choqué par l'accident, a-t-elle indiqué.

Un membre de l'administration belge qui participait à la réunion des ministres européens de l'Intérieur en cours à Cannes (Alpes maritimes) s'est rendu sur les lieux dans la soirée.

Vous étiez sur place, envoyez vos témoignages par SMS au 33320 ou par mail au 33320 @20minutes.fr