Vingt millions de dollars pour la libération des otages, info ou intox ?

- ©2008 20 minutes

— 

Bogota a démenti avoir versé « le moindre centime » pour libérer les quinze otages, dont Ingrid Betancourt. Samedi, la Radio suisse romande a lancé la polémique en affirmant que des membres des Farc avaient été achetés par le pouvoir colombien. Selon la radio helvète, quelque 20 millions de dollars auraient été versés à la guérilla.

Une information démentie par Bogota, qui a diffusé des extraits d'une vidéo réalisée au moment du sauvetage pour prouver sa bonne foi. Par ailleurs, la Colombie a précisé que l'opération avait été avancée de dix jours par crainte de fuites au sein des Farc. Interrogé dans Le Journal du Dimanche, le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a affirmé de son côté n'avoir « jamais entendu parler d'argent ». « Très clairement, il n'y a pas eu d'argent français », a-t-il précisé. Ingrid Betancourt, elle, a estimé que le commandant Enrique, qui la détenait, « n'a pas été acheté ». « Lorsque je l'ai vu poings et pieds liés au sol avec les yeux bandés, l'expression de son visage, de sa bouche, ce n'est pas quelqu'un qu'on a acheté, il était humilié », a-t-elle déclaré.