Le suspect interpellé à Londres est bien soupçonné de meurtres

ENQUETE Selon Scotland Yard, il a été hospitalisé pour brûlures...

Avec agence

— 

Scotland Yard a diffusé dimanche après-midi le portrait-robot d'un homme qui aurait été aperçu par plusieurs témoins prenant la fuite au moment d'une explosion dans un appartement où deux étudiants français ont été tués la semaine dernière.
Scotland Yard a diffusé dimanche après-midi le portrait-robot d'un homme qui aurait été aperçu par plusieurs témoins prenant la fuite au moment d'une explosion dans un appartement où deux étudiants français ont été tués la semaine dernière. — AFP

Scotland Yard a précisé ce lundi soir que le suspect interpellé après la mort brutale de deux étudiants français fin juin à Londres était soupçonné de meurtres et qu'il était hospitalisé pour brûlures aux mains et au visage.

Le suspect a été transféré dans la matinée vers un hôpital pour des «brûlures», a précisé le porte-parole, sans être en mesure d'indiquer combien de temps pourrait durer cette hospitalisation. «Nous l'interrogerons aussitôt qu'il sera en mesure de répondre à nos questions», a-t-il ajouté.

Contacté par 20minutes.fr dans la journée, Scotland Yard s'était refusé à confirmer l’information de LCI, selon laquelle l’homme de 33 ans qui s’est rendu ce matin aurait avoué les deux meurtres. «C’est de la spéculation, a affirmé un responsable. A ce stade de l’enquête, nous ne révélerions pas ce genre d’informations».

Un portrait-robot diffusé

Il s'agit de la seconde interpellation depuis le meurtre des deux étudiants de 23 ans, ligotés, bâillonnés et poignardés à plusieurs centaines de reprises au total avant que le studio où ils se trouvaient ne soit incendié.

Dimanche, le premier suspect de 21 ans arrêté la veille avait été relâché. Les enquêteurs avaient alors diffusé un portrait-robot de l'homme aperçu par plusieurs témoins au moment où le feu s'est déclenché. Il s'agit d'un homme blanc de 30 à 40 ans, plutôt mince.

La police n'a pas précisé si le suspect arrêté aujourd'hui correspondait au portrait-robot.

L'appel des parents de Gabriel Ferez

Ce week-end, les parents de Gabriel Ferez avaient demandé aux tueurs de se rendre: «Vous avez peut-être peur et vous vous sentez lâche, mais vous devez reconnaître la terrible erreur que vous avez faite. Nous vous demandons de vous livrer à la police.

Une marche silencieuse en mémoire des deux étudiants est organisée ce soir à partir de 18h à Clermont-Ferrand, à l'initiative de l'Association fédérative des étudiants clermontois.