Drame de Carcassonne: «C'est quand même dangereux ces exercices en pleine ville»

TEMOIGNAGES Au lendemain de la fusillade qui a fait 17 blessés à Carcassonne, 20minutes.fr a recueilli, par téléphone, les témoignages des riverains...

Kéthévane Gorjestani

— 

Les enquêteurs semblaient privilégier la thèse de l'accident lundi matin à Carcassonne, où 17 personnes ont été blessées par balles dimanche lors d'une journée portes ouvertes au 3e Régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMa).
Les enquêteurs semblaient privilégier la thèse de l'accident lundi matin à Carcassonne, où 17 personnes ont été blessées par balles dimanche lors d'une journée portes ouvertes au 3e Régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMa). — Eric Cabanis AFP

Au lendemain de la fusillade qui a fait 17 blessés à Carcassonne au cours d'une démonstration militaire, 20minutes.fr a recueilli, par téléphone, les témoignages des riverains.

Grégory Martinet, Café Brasserie Le Saint Germain, présent sur place
«On n’a pas vu directement la scène, mais il y avait beaucoup de monde, pleins d’enfants, et les gens partaient dans tous les sens» après l’accident. «Ce lundi matin, c’est l’incompréhension totale. Comment ont-ils pu mettre des balles réelles au lieu des balles à blanc. Tout le monde se pose des tas de questions sur les circonstances: "Comment, comment, comment?" Il n’y a pas grand-chose à Carcassonne donc on connaît un peu tout le monde et on ne comprend pas ce qui s’est passé.»

Jean-Paul Cargoles, patron de la Brasserie du Dôme
«Quand les clients ont commencé à me raconter ce qui s’est passé, moi je ne les croyais pas, je croyais que c’était une mauvaise plaisanterie. D’ailleurs, ceux qui n’y étaient pas n’y croyaient pas non plus. La question du jour c’est Comment? Chacun donne son avis, accident, erreur, geste volontaire, tout y passe.»

Marie Campana, Café de la Comédie
«Les gens sont extrêmement choqués, mais il y a surtout beaucoup d’incompréhension. Comment ça a pu arriver? Etait-ce volontaire ou pas? Ça donne aussi une triste image pour le 3e RPIMa. Il était question qu’ils quittent la caserne, est-ce que ce qui s’est passé va les faire partir? Certains commencent à dire qu’ils trouvent ça choquant qu’on tire en pleine ville même à balles blanches, alors qu’avant l’accident personne ne disait rien.»

L'info se construit avec vous. Si vous étiez sur place au moment de la fusillade, envoyez-nous vos témoignages , vos photos et vos vidéos par MMS au 33320 ou par mail au 33320 @ 20minutes.fr

Patrick Courduries, Brasserie Les Platanes
«C’est vraiment l’incompréhension ici. Comment des balles réelles ont-elles pu atterrir dans le dernier exercice alors que les militaires font ça tout le temps?»

Jean-Michel Fernando, patron de la Brasserie PMU Le Longchamp
«Cette histoire, ça reste vraiment un mystère. C’est leur métier quand même. La veille, la même démonstration dans les mêmes conditions s’est très bien passé. C’est très grave, il faut vraiment qu’ils fassent une enquête rapidement. On attend vraiment les résultats de l’enquête, mais il ne faut pas céder à la panique quand même. Il y a beaucoup d’émois, d’incompréhension, mais pas de doute sur les militaires en général, parce qu’on les connaît bien. Mais c’est quand même dangereux ces exercices en pleine ville. Malheureusement, ça plaît beaucoup ce genre de démonstration, et puis il y a beaucoup de famille de militaires dans le coin.»

Témoignage recueilli sur le blog Secret Défense (Libération)
«J’étais à 50m lorsque l’accident s’est produit, sur le trottoir d’en face…Pendant toute la séquence de tir, deux soldats tirent pour couvrir deux autres qui reculent, puis échangent les rôles, de manière à se retirer progressivement. Pendant la deuxième partie de la séquence de tir, on avait donc, alignés, les tireurs, l'écran de fumée, la cible, et ... le public. Sur mon enregistrement de l'accident, je constate que la séquence de tir a duré 35 secondes, sans interruption.»

Une employée de la boulangerie «Les délices de Carcassonne»
«Ceux qui connaissent les militaires disent qu’il y a un soupçon sur l’accident. Cette histoire est bizarre, en plus ils auraient retrouvé une boîte de munitions pas loin.»