Au PS, on rassemble chacun pour soi

- ©2008 20 minutes

— 

Avalanche de contributions des leaders socialistes ce week-end en vue du congrès de Reims, en novembre. Ségolène Royal s'est autoproclamée chef de l'opposition et a parlé de « premier rassemblement con­tre la politique » de Sarkozy. Citant Engels, la candidate au poste de premier secrétaire a fustigé le « système prédateur » du Président, accusé d'être à la solde de ses « amis » grands patrons.

L'aile gauche d'Henri Emmanuelli et Benoît Hamon a prôné un « changement de stratégie » pour « retrouver le vote des classes populaires » avant 2012. Le duo Pierre Moscovici-Arnaud Monte­bourg a, lui, rejeté « la présidentialisation du parti et les combinaisons ». Moscovici est toujours candidat au premier secrétariat.