Rudy ne se souvient de rien

Avec Agence

— 

La violente agression dont un jeune juif de 17 ans a été victime, samedi soir à Paris, a déclenché dimanche un tollé tant dans la communauté juive que dans le monde politique et associatif qui ont exprimé leur indignation et leur soutien à la victime et à sa famille.
La violente agression dont un jeune juif de 17 ans a été victime, samedi soir à Paris, a déclenché dimanche un tollé tant dans la communauté juive que dans le monde politique et associatif qui ont exprimé leur indignation et leur soutien à la victime et à sa famille. — Thomas Coex AFP

Rudy H., l'adolescent de 17 ans de confession juive grièvement blessé samedi à Paris (XIXe) au cours d'affrontements intercommunautaires entre bandes, a été entendu jeudi par la police mais «ne se souvient de rien», selon une source proche du dossier.

Il avait quitté lundi l'hôpital Cochin pour l'hôpital Saint-Anne à l'issue de 36 heures de coma, après avoir été violemment frappé et piétiné au sol, selon un témoin de l'agression.

Mercredi Sammy Ghozlan, président du Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme, avait indiqué à l'AFP que Rudy restait «très fatigué», et qu'il avait «reconnu certains membres de sa famille».