Adolescent tué par une plaque de bitume: prison ferme pour les deux jeunes

JUSTICE Ils ont été condamnés mercredi à trois ans et deux ans de prison ferme...

Avec agence

— 

Un adolescent de 13 ans, qui circulait à bord d'une voiture sur la RN165 reliant Nantes à Vannes, a été tué dans la nuit de samedi à dimanche par une plaque de bitume lancée depuis un pont enjambant la quatre-voies, a-t-on appris lundi auprès des gendarmes.
Un adolescent de 13 ans, qui circulait à bord d'une voiture sur la RN165 reliant Nantes à Vannes, a été tué dans la nuit de samedi à dimanche par une plaque de bitume lancée depuis un pont enjambant la quatre-voies, a-t-on appris lundi auprès des gendarmes. — Fred Dufour AFP/Archives

Deux jeunes qui avaient tué, en lançant une plaque de bitume depuis un pont, un adolescent circulant dans une voiture en contrebas ont été condamnés ce mercredi à de la prison ferme par la cour d'assises des mineurs de Loire-Atlantique.

Le principal accusé de cet acte commis en état d'ébriété, un maçon de 19 ans, a été condamné à cinq ans de prison dont trois ferme. Son compagnon, un lycéen de 20 ans, a été condamné à trois ans de prison, dont deux ferme. Les deux jeunes, âgés de 17 ans au moment des faits, encouraient respectivement 20 et 10 ans de réclusion criminelle. Ils ont également été condamnés à un suivi socio-judiciaire de cinq ans.

«J'aurais préféré une peine d'intérêt général»

La mère de la victime s'est déclarée «soulagée» que la justice ait reconnu la culpabilité des accusés, mais elle a regretté la dureté du verdict. «Je pense quand même à ces jeunes, je suis maman avant tout et je pense à leurs parents. J'aurais préféré une peine d'intérêt général pour qu'ils puissent donner à la société des choses dont on a besoin, plutôt que de les enfermer», a-t-elle dit à la presse après l'audience.

Erwan Lemoigne, avocat du principal condamné, a également regretté une condamnation «sévère». «La justice a privilégié la sanction pénale alors qu'elle aurait dû privilégier le suivi socio-éducatif», a-t-il ajouté. Il a cependant précisé que son client ne ferait pas appel.

A l'issue d'une soirée arrosée dans la nuit du 15 au 16 avril 2006, les deux jeunes s'étaient rendus sur un pont enjambant la voie rapide reliant Nantes à Vannes près de Pontchâteau (Loire-Atlantique), d'où ils avaient commencé à jeter divers objets sur la chaussée en contrebas. L'un de ces objets, une plaque de bitume de près de 5 kilos, avait fait éclater le pare-brise d'une voiture qui passait à ce moment-là, tuant un passager de 13 ans qui avait eu la carotide tranchée.