Les candidats s'entraident Nettement

Laure de Charette

— 

Le sujet du bac de philosophie de Pondichéry (tombé au mois d'avril), une biographie de Baudelaire, une vidéo du rappeur Abd Al Malik qui analyse le «Cogito ergo sum» cher à Descartes : à six jours du coup d'envoi de l'édition 2008 du baccalauréat, le site beebac.com peut se révéler utile. C'est une sorte de Facebook scolaire qui permet de s'échanger gratuitement, d'élève à élève, fiches, conseils ou cours, que ce soit en texte, vidéo, podcast ou même en screencast (animations sur des cartes de géographie, par exemple). Il est agréable à parcourir et son contenu, encore modeste - 200 documents environ -, est de qualité.

«Chaque document mis en ligne est décortiqué par des enseignants, et nous ne diffusons pas ceux qui contiennent des erreurs», explique Seimi Labidi, fondateur du site avec Tewfiq Ferahi. Sur une vidéo, une jeune fille bilingue prodigue des conseils pour bien réussir l'oral d'anglais. «Le site est conçu pour que les bons lycéens, issus des meilleurs établissements scolaires, puissent partager leur savoir», poursuit le jeune entrepreneur. Une manière aussi pour ces élèves studieux de terminale d'améliorer leurs connaissances puisque chaque contenu peut être commenté et corrigé. Parfois, des profs aussi s'invitent dans les révisions, grâce au partenariat avec Le Web Pédagogique, une plateforme de blogs de la communauté éducative. Ainsi, un enseignant explique, en une minute vingt secondes face caméra, ce qu'est le chômage. Depuis sa création en avril, beebac.com a attiré 60 000 visiteurs uniques. A terme, l'ambition est de créer un portail collège-lycée, financé par la publicité.