Prix du gazole: des chauffeurs routiers du Sud-Ouest se mobilisent

Avec agence

— 

Des routiers mécontents de la hausse des prix du carburant menaient plusieurs actions lundi matin, notamment dans le Sud-Ouest, à Bordeaux, où 200 camions devaient converger vers la ville, ainsi qu'à la frontière espagnole, au Perthus, à proximité de Perpignan.
Des routiers mécontents de la hausse des prix du carburant menaient plusieurs actions lundi matin, notamment dans le Sud-Ouest, à Bordeaux, où 200 camions devaient converger vers la ville, ainsi qu'à la frontière espagnole, au Perthus, à proximité de Perpignan. — Raymond Roig AFP/Archives

Mécontents de la hausse des prix du carburant, des routiers mènent plusieurs actions dans le Sud-Ouest, lundi matin.

A Bordeaux, les poids-lourds se sont rassemblés tôt sur les quatre autoroutes qui desservent la capitale girondine (A10, A89, A62 et A63), avant de converger vers la ville à partir de 8h, a indiqué Jean-Pierre Morlin, président l'Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE)-Aquitaine. «Nous ferons plusieurs tours de rocade dans les deux sens et la jonction se fera vers 11h00 boulevard Alienor d'Aquitaine», a précisé le responsable aquitain de l'OTRE, organisation qui revendique 4.500 PME françaises du transport routier.

Après une conférence de presse et un pique-nique, les chauffeurs routiers devraient se rendre en ville, en direction du quartier Meriadeck, et une délégation devait être reçue par le préfet de région. «Nous demandons des mesures immédiates» pour contrer les effets de la crise énergétique, comme «le gazole à 98 centimes le litre, l'étalement des charges ou la sécurisation de la résidence principale» des chefs d'entreprise menacés de faillite, a détaillé Jean-Pierre Morlin.

Barrage filtrant

Autre action à la frontière espagnole cette fois, une quinzaine de camions venus de Perpignan à l'appel de l'Unostra (Union nationale des organisations syndicales des transporteurs routiers) ont bloqué partiellement le poste frontière du Perthus dans les Pyrénées-Orientales, vers 6h15, selon un journaliste de l'AFP. Situation identique au poste frontière de Biriatou, dans les Pyrénées-Atlantiques, où seuls les véhicules légers peuvent franchir la frontière, d'après la gendarmerie.

Enfin, dans la Loire, la Route nationale 7 a été rouverte à la circulation lundi matin, vers 6h, après être restée bloquée toute la nuit dans la Loire par une cinquantaine d'agriculteurs qui protestaient contre la hausse du prix des carburants, a indiqué le centre régional d'information routière (CRICR).