Nicolas Sarkozy se déplace au Liban accompagné de tous les chefs de parti

- ©2008 20 minutes

— 

Voyage oecuménique. Nicolas Sarkozy s'est rendu samedi au Liban, accompagné du Premier ministre, François Fillon, du ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, ainsi que de l'ensemble des chefs des partis politiques français, de l'UMP aux Verts.

Le président français a appelé les Libanais à la « réconciliation » et au « dialogue » après une longue crise politique qui a dégénéré en quasi-guerre civile. Pour François Hollande, le leader du PS, « le sens de ce déplacement, est de montrer que [la France] veut que l'unité du Liban puisse s'approfondir ». Nicolas Sarkozy, qui est le premier chef d'Etat occidental à rencontrer le président libanais, Michel Sleimane, élu le 25 mai, a également annoncé l'envoi prochain en Syrie de deux émissaires français.

Par ailleurs, il a fermement con­damné l'assassinat de l'ex-Premier ministre libanais, Rafic Hariri, le 14 février 2005, ainsi que les attentats qui ont touché plusieurs personnalités antisyriennes du Liban. « Les assassins doivent savoir qu'ils auront à payer », a déclaré Nicolas Sarkozy.