Sevelnord avait une envie pressante de licencier

A Lille, V. V. - ©2008 20 minutes

— 

Le constructeur automobile Sevelnord, basé près de Valenciennes, a licencié la semaine dernière un ouvrier de 52 ans coupable d'avoir uriné entre deux voitures. Chargé de ranger les véhicules sur un parking de 100 ha, l'ouvrier a été pris d'une envie pressante. « Il n'y avait pas de sanitaire. Il n'allait pas se faire dessus quand même », défend la CGT. « Il aurait pu aller au-delà du parking », justifie la direction. L'ouvrier a saisi les prud'hommes pour licenciement abusif.