Le mouvement de protestation contre le pétrole cher s'étend encore

MANIFESTATION Les délégués des pêcheurs appellent à la poursuite de la grève...

Avec agence
— 
Plusieurs actions coup-de-poing ont été menées par des agriculteurs se disant "étouffés par la hausse des coûts de production liés à la flambée des prix du pétrole".
Plusieurs actions coup-de-poing ont été menées par des agriculteurs se disant "étouffés par la hausse des coûts de production liés à la flambée des prix du pétrole". — Pascal Guyot AFP

Une soixantaine de délégués des pêcheurs et armateurs, représentant selon eux «80% de la profession», réunis à Bordeaux ont appelé à la poursuite de la grève. Leur revendication: «Le gazole à 0,40 euro par litre à la pompe avec l'accord de la Communauté européenne et pour tous les pays touchés par la crise». Dans le même temps, Michel Barnier, ministre de la pêche, leur a demandé d'arréter la grève: «Nous sommes sur tous les fronts pour sortir de la crise. Il y a un préalable: il faut reprendre le travail», a t'il déclaré.


Voici le point sur la situation actualisée toute la journée sur 20minutes.fr.


Des agriculteurs bloquent le principal dépôt pétrolier de Savoie

Une cinquantaine d'agriculteurs bloquent depuis ce jeudi matin le dépôt pétrolier de Chignin, le plus important de Savoie. «Nous souhaitons rester là au moins jusqu'à demain soir (vendredi), nous envisagerons la suite en fonction des mots d'ordre de nos fédérations régionale et nationale», a précisé un responsable syndical.


Les pêcheurs délogés par les CRS à Fos-sur-mer

Nouveau blocage ce matin de plusieurs sites pétroliers à Fos-sur-mer, les pécheurs ont été délogés par les CRS. De nouvelles actions sont prévues, annoncent les pêcheurs.


Les pêcheurs bloquent le port de Lorient

Plusieurs petits groupes de marins-pêcheurs paralysent l'activité du port depuis 4h30 et bloquent les accès avec des feux de pneus ou de palettes. Ils ont également largué les amarres d'un ancien chalutier de 50 mètres, le Noé, qu'un remorqueur a dû ramener au quai. Les échanges entre pêcheurs et mareyeurs sont très tendus. 


Nuit de mobilisation à Toulouse

Une centaine d'agriculteurs de Midi-Pyrénées poursuivaient jeudi matin le blocage, débuté la veille, de deux dépôts pétroliers dans l'agglomération toulousaine. A l'appel des Jeunes agriculteurs (JA), les manifestants ont passé la nuit sur place et ont prévu de bloquer ces deux dépôts au moins jusqu'à jeudi soir. «Le mouvement pourrait se prolonger et se durcir si aucune réponse concrète du gouvernement n'est apportée rapidement», a fait savoir Claire Lebelle, déléguée régionale des JA en Midi-Pyrénées.


Opérations escargot à Caenet Saint Brieuc

En fin de nuit, des pécheurs ont bloqué brièvement deux dépôts de carburants, avant d'être délogés et de mener une opération escargot sur la rocade de Caen. A Saint Brieuc, ce sont edes agriculteurs qui ont installés des barrages filtrants, avec leurs tracteurs.


Les agriculteurs «partis pour rester deux ou trois jours» en Haute-Savoie

Une centaine d'agriculteurs bloquent depuis jeudi minuit le dépôt pétrolier d'Annecy/Vovray en Haute-Savoie. «On est parti pour rester deux ou trois jours», a affirmé à l'AFP, un porte-parole des manifestants, Jean-Claude Croze, directeur de la FDSEA.


Deux dépôts pétroliers bloqués à Dijon

Deux dépôts pétroliers situés au sud de Dijon sont bloqués depuis 7h ce jeudi par 150 à 200 agriculteurs à l'appel de la FDSEA (syndicat des exploitants agricoles).