Pêcheurs: les Belges et les Portugais aussi

GAZOLE Le mouvement s'internationalise... Les Français disent avoir obtenu des «avancées»...

Avec agences

— 

Manifestation de marins-pêcheurs à Boulogne-sur-Mer pour protester contre les quotas européens de pêche et la hausse des prix du gasoil, le 23 mai 2008.
Manifestation de marins-pêcheurs à Boulogne-sur-Mer pour protester contre les quotas européens de pêche et la hausse des prix du gasoil, le 23 mai 2008. — REUTERS/Pascal Rossignol

Les pêcheurs ne baissent pas les bras. Mécontents du plan proposé mercredi par Michel Barnier,
le ministre de l'Agriculture et de la Pêche , ils continuent ce matin leurs opérations coup de poing.


Cet article est actualisé toute la journée. Cliquez ici pour rafraichir la page.


Réunion avec Barnier: des «avancées»
Eclaircissement en vue sur le front de la crise des pêcheurs ? Le Premier ministre français François Fillon a affirmé vendredi à Copenhague que Paris avait «l'accord des autorités européennes», tandis que les présidents des comités de pêche bretons ont salué des «avancées»...
>>Plus d'infos ici

Les Espagnols aussi
Les pêcheurs espagnols manifesteront le 30 mai à Madrid fin mai et menacent d'arrêter la pêche en juin pour faire pression sur le gouvernement si aucune aide n'est débloquée pour compenser l'envolée des prix du gazole.

Les pêcheurs manifesteront le 30 mai devant leur ministère de tutelle à Madrid, à l'appel de la confédération espagnole des patrons de pêche, Cepesca, a indiqué José Antonio Suarez, responsable d'une association d'armateurs à Vigo, Acemix.

Narbonne: distribution de poisson gratuite
Environ 70 marins-pêcheurs ont distribué vendredi après-midi poissons et crustacés qu'ils ont récupérés au rayon poissonnerie de deux hypermarchés de Narbonne.

Il ne leur a pas fallu plus de dix minutes pour retirer toute la marchandise des étals des rayons poissonnerie. Puis ils l'ont mise dans de grands sacs avant de la distribuer aux clients des enseignes Géant Casino et Carrefour aux cris de «Servez-vous Madame, venez chercher, profitez-en !».

Agen: les agriculteurs manifestent aussi

Entre 170 agriculteurs, selon la police, et 250 selon les organisateurs, venant du Lot-et-Garonne, de Dordogne et de Gironde, ont manifesté vendredi dans les rues d'Agen pour protester contre la hausse du prix du fuel.

Nord: fin de l'opération escargot dans le détroit du Pas-de-Calais
Les pêcheurs avaient bloqué la raffinerie Total de Dunkerque (Nord). Venus d'Etaples, ils sont entrés vers 09H00 dans le «rail montant» du détroit, en face de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) et se sont mis en ligne afin de ralentir les navires marchands, selon les porte-parole des pêcheurs et du Centre opérationnel régional de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Gris-Nez (Pas-de-Calais).

L'opération doit durer jusqu'en début d'après-midi. Hier, les pêcheurs du littoral nord n'avaient pu s'entendre sur la poursuite de la grève.

Les Belges manifestent...
Entre 300 et 400 pêcheurs belges ont protesté à leur tour vendredi, comme en France, contre la hausse du prix du gazole en distribuant une tonne de poissons gratuitement dans le premier port de pêche national, à Zeebrugge, selon la police locale.
Ils n'excluent pas des actions plus dures si leurs revendications ne sont pas satisfaites.

... et les Portugais feront grève le 30 mai

Des pêcheurs portugais prévoient de faire grève pendant une période indéterminée vendredi prochain pour protester contre l'envolée des prix du gazole.

Outre les prix du gazole, les pêcheurs se plaignent également de ce qu'ils jugent être «une concurrence déloyale» de la part des pêcheurs français et espagnols qui bénéficient d'aides de la part de leurs gouvernements. Une aide qui n'est pas envisagée par le ministre portugais, qui préfèrerait que les aides servent à «moderniser» la profession.

Finalement, qui a décidé de lever le blocage?
A priori, seuls les pêcheurs de Royan (Charente-Maritime), de l'Ile d'Yeu (Vendée), du Croisic (Loire-Atlantique) et de Roscoff (Finistère) ont décidé d'arreter leur grève. Ailleurs, l'ambiance est au blocage. Le point région par région des opérations.

Arcachon: heurts entre pêcheurs et fileyeurs

Des heurts se sont produits vendredi matin à la criée d'Arcachon (Gironde) entre des marins-pêcheurs, qui protestent contre la hausse des prix du gasoil, et des mareyeurs qui s'apprêtaient à charger du poisson dans des camions, a-t-on appris auprès de la préfecture.

«Vers 06H45, une vingtaine de pêcheurs se sont interposés à la criée entre les mareyeurs et les camions de chargement pour empêcher le départ et la vente de poissons». L'incident n'a pas fait de blessés.

Vendredi matin, plusieurs dizaines de marins-pêcheurs d'Arcachon (Gironde) ont vidé les poissonneries de trois supermarchés de la région et distribué gratuitement la marchandise. Ils voulaient dénoncer le rôle des grandes surfaces, qui n'acheteraient pas le poisson à des prix raisonnables.

Les pêcheurs d'Arcachon ont décidé jeudi de reconduire leur grève.

Bretagne: le Guilvinec en grève jusqu'à lundi
Vendredi matin, des pêcheurs de Saint-Quay-Portrieux (Côtes d'Armor) ont distribué gratuitement le poisson et l'essence d'un supermarché aux clients.

Les pêcheurs du Guilvinec ont décidé vendredi de poursuivre leur mouvement de grève dans la crise du prix du gazole jusqu'à l'organisation d'un vote à bulletin secret lundi après-midi.

Vendredi matin, une quarantaine de marins-pêcheurs du maritime du Guilvinec ont occupé vendredi matin le Conseil général du Finistère à Quimper. Ils demandent d'un entretien avec son président Pierre Maille (PS). Le Conseil général est propriétaire des ports du quartier maritime du Guilvinec dont la gestion est assurée par la CCI de Quimper-Cornouaille.

Vendredi matin, la flotte hauturière du Guilvinec a rejoint les chalutiers à quai, répondant à l'appel à la grève lancé la veille par le comité local des pêches.
>> Le bilan sur le littoral ouest ici

Sud-est: le blocage voté hier, le dépôt de Frontignan débloqué par la police
Les marins-pêcheurs qui avaient repris vendredi matin le blocage du dépôt BP Mobil de Frontignan, près de Sète, (Hérault) en ont été délogés quelques heures après par les forces de l'ordre.

L'opération dans ce dépôt, occupé par intermittence depuis lundi, s'est déroulée en douceur, selon la police.

A Marseille, les pêcheurs jugent la proposition «vague» et «lointaine». Ils étaient en réunion vendredi matin pour décider des suites de leur mouvement.

Jeudi, les représentants des principaux ports de pêche de la Méditerranée, réunis en assemblée générale à Port-la-Nouvelle (Aude), ont décidé de reconduire leur mouvement de grève à durée illimité.

Les représentants du port de Sète (Hérault) et de Grau-du-Roi (Gard), où les pêcheurs avaient décidé de suspendre leur mouvement jeudi matin, ont indiqué qu'ils se joignaient de nouveau à la grève, indiquant que leur reprise n'était qu'un «malentendu».

Dimanche, ils rencontreront à Ancône (Italie) «une délégation espagnole, portugaise et italienne qui vont recevoir le commissaire européen» de la pêche Joe Borg, a indiqué Alain Rico, membre du comité de vigilance de la Méditerranée, une coordination de pêcheurs.

Caen: Vidage des étals de poissonniers et opération péage gratuit

Une centaine de marins-pêcheurs ont vidé vendredi matin les étals de deux grossistes en poissons de la périphérie de Caen, avant de se rendre au péage de Dozulé, sur l'A13, pour une opération «péage gratuit», a-t-on appris auprès des gendarmes et de la police.
>>Plus d'infos ici