Autisme: 4.100 places supplémentaires créées en cinq ans

SANTE C'est l'une des mesures annoncées ce vendredi par Roselyne Bachelot...

Avec agence

— 

Le gouvernement présente vendredi le plan sur l'autisme 2008-2010, destiné à améliorer le diagnostic et la recherche, combler le retard en matière d'accueil, en essayant de diversifier une prise en charge jusqu'ici centrée sur la psychiatrie.
Le gouvernement présente vendredi le plan sur l'autisme 2008-2010, destiné à améliorer le diagnostic et la recherche, combler le retard en matière d'accueil, en essayant de diversifier une prise en charge jusqu'ici centrée sur la psychiatrie. — Franck Fife AFP/Archives

Mieux accueillir et prendre en charge les autistes. C'est l'objectif du plan gouvernemental 2008-2010 présenté ce vendredi par la ministre de la Santé Roselyne Bachelot et de la secrétaire d'Etat à la Solidarité Valérie Létard.

Elles ont ainsi annoncé la création de 4.100 places supplémentaires sur cinq ans, soit une durée plus longue que le plan. 1.500 places seront réservées aux enfants. Le premier plan 2005-2007 avait permis la création, sur trois ans, de 2.830 places, dont 1.530 pour enfants.

Expérimenter de nouvelles méthodes

La création de petites unités de vie est encouragée, ainsi que l'internat souple et les structures expérimentales de «décompression» pour les adolescents. Les établissements médico-sociaux sont appelés à adapter leur prise en charge aux «aspirations nouvelles» des familles.

Alors que les professionnels en France se divisent sur les méthodes de prise en charge des autistes (psychiatrie ou approche comportementale), le gouvernement souhaite recenser ce qui existe et permettre une expérimentation de nouvelles méthodes, en conduisant une réflexion juridique et éthique sur les droits fondamentaux des personnes touchées par l'autisme.

L'accent est mis aussi sur l'amélioration du diagnostic, en prévoyant des expérimentations en régions sur des dispositifs d'annonce personnalisée, pour lesquels un appel à projets est lancé.

Des professionnels mieux formés

Par ailleurs, les professionnels de santé, les enseignants et auxiliaires de vie scolaire seront formés pour mieux accueillir et accompagner les autistes, pour lesquels seront expérimentés, dans dix départements volontaires, de nouveaux types de lieux de vie et de travail.

Le plan prévoit enfin le renforcement des connaissances scientifiques et de pratiques de terrain, qui feront l'objet d'un document largement diffusé. La recherche sur l'autisme et les troubles envahissants du développement (TED) sera encouragée pour un coût global de 5,45 millions d'euros.

Le coût global de ce plan triennal s'élève à 187 millions d'euros.